Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Amundi ouvert à de meilleures conditions pour son accord de distribution avec UniCredit, selon une source
information fournie par Reuters21/11/2023 à 17:50

Logo de la banque Unicredit

Logo de la banque Unicredit

par Mathieu Rosemain et Valentina Za

Amundi envisage d'offrir de meilleures conditions à UniCredit pour étendre leur accord de distribution au-delà de 2027, a déclaré une source proche du dossier.

La société de gestion française pourrait notamment proposer à UniCredit de recevoir une part plus importante des frais perçus sur la vente de produits, a déclaré cette source sous couvert d'anonymat.

Le renouvellement de l'accord protégerait la position du principal gestionnaire européen de fonds sur un marché qui représente près d'un cinquième de ses actifs sous gestion (AUM) en dehors de la France.

Les analystes se sont montrés inquiets de l'impact sur la collecte d'une éventuelle perte du contrat qu'Amundi a conclu avec son principal distributeur en Italie, où ses actifs sous gestion s'élèvent à 197 milliards d'euros, soit 10% du total.

Amundi n'a pas souhaité faire de commentaires.

Le groupe français a signé en 2017 un accord de distribution sur dix ans avec UniCredit lors du rachat de la société Pioneer Investments.

Le mois dernier, le PDG d'UniCredit Andrea Orcel a dit vouloir "rééquilibrer" l'accord passé avec Amundi, estimant que le groupe français "se taille la part du lion".

Autre complication, le principal actionnaire d'Amundi, Crédit Agricole, est devenu l'année dernière le plus gros investisseur de Banco BPM, une banque italienne de taille moyenne sur laquelle UniCredit envisageait de lancer une offre publique d'achat.

Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole, a déclaré aux journalistes ce mois-ci que ce n'était un secret pour personne qu'UniCredit cherchait des moyens "d'optimiser" l'accord avec Amundi.

Selon des sources, Andrea Orcel ne serait pas satisfait du montant des fonds d'Amundi qu'UniCredit doit placer auprès de ses clients en vertu de l'accord.

Les fonds d'Amundi doivent représenter 80% de l'ensemble des actifs sous gestion d'UniCredit en Italie, mais les pénalités prévues par le contrat en cas de non-respect de cette proportion ne deviennent punitives qu'en dessous d'un seuil de 65% à 70%, ont déclaré séparément deux sources proches du dossier.

Pour augmenter les revenus de commissions d'UniCredit, Andrea Orcel a mis en place une équipe interne qui reconditionne les fonds fournis par des acteurs mondiaux sous le propre label "onemarkets" de la banque.

Parallèlement, le gestionnaire d'actifs italien Azimut met en place une activité irlandaise qui produira et vendra des fonds aux clients d'UniCredit et intégrera à terme la banque.

Au 30 septembre, UniCredit avait 134 milliards d'euros d'actifs sous gestion provenant de la gestion de fonds et de portefeuille.

Andrea Orcel n'a pas exclu de mettre fin au contrat avec Amundi, mais une personne au fait du dossier a déclaré à Reuters qu'il serait ravi de conserver un partenaire figurant parmi les 10 principaux gestionnaires d'actifs au niveau mondial et qui promeut le réseau de vente de la banque.

Si le contrat devait être prolongé, Andrea Orcel souhaiterait convenir d'une amélioration des conditions dans le courant de l'année 2024, a ajouté la source.

(Reportage Valentina Za à Milan et Mathieu Rosemain à Paris, avec la contribution de Silvia Aloisi à Paris; Blandine Hénault et Kate Entringer pour la version française)

Valeurs associées

MIL +0.61%
MIL +5.40%
MIL +1.81%
Euronext Paris -0.35%
Euronext Paris -0.24%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.