1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amundi a collecté 42 Md€ en 2018
Newsmanagers20/02/2019 à 10:15

(NEWSManagers.com) -

" De très bons résultats " , a souligné Yves Perrier, directeur général d' Amundi, lors d'une conférence téléphonique de présentation des résultats annuels du groupe. En 2018, le résultat net comptable s' est ainsi inscrit à 855 millions d' euros, en hausse sensible de 25,5% par rapport à 2017. Le résultat net ajusté atteint 946 millions d' euros, en hausse de 9 % par rapport à 2017 hors revenus financiers exceptionnels. Une évolution qui s'explique notamment par la baisse de 6,8% des charges d' exploitation grâce à l' exécution rapide des synergies de coûts liées à Pioneer (110 millions d' euros en 2018). Le coefficient d' exploitation ressort à 51,5, en amélioration de 0,9 point d' une année sur l' autre.

" Malgré un environnement de marché défavorable, Amundi enregistre en 2018 une nouvelle forte progression de ses résultats. Celle-ci résulte de deux facteurs : d' une part une dynamique d' activité qui est restée soutenue en dépit du contexte de marché, et qui a bénéficié de la forte présence d' Amundi à l' international, en Asie notamment ; d' autre part le succès de l' intégration de Pioneer dont l' acquisition a sensiblement renforcé le business model d' Amundi. Cette intégration a été rapide et maîtrisée, et conduit à réévaluer le montant total des synergies à 175 millions d' euros par an (ndrl : contre 150 millions prévus à l' origine) " , a souligné Yves Perrier.

En dépit des turbulences des marchés dans les derniers mois de l' année, le niveau de collecte demeure élevé en 2018, à 42 milliards d' euros, tiré notamment par les actifs moyen-long terme (36,3 milliards d' euros) et le Retail (30,7 milliards d' euros). Compte tenu d' un effet marché négatif (-43 milliards d' euros) concentré en fin d' année, les encours sous gestion atteignent 1.425 milliards d' euros au 31 décembre 2018, stables sur 12 mois.

Sur le segment retail, Amundi relève une " excellente dynamique" de collecte nette dans les co-entreprises asiatiques (principalement en Chine et en Inde), dont les encours atteignent 142 milliards d' euros fin 2018. Dans les Réseaux France, la collecte nette résiste, grâce aux actifs moyen/long terme (Unités de Compte et gestion sous mandat). La collecte nette demeure positive dans les réseaux internationaux, particulièrement en Italie (+4,3 milliards d' euros avec la gestion sous mandat et les Unités de Compte) grâce au partenariat avec UniCredit. Mais on observe un ralentissement plus marqué pour les Distributeurs Tiers, dont la collecte demeure toutefois positive en 2018, hors réinternalisation des actifs par Fineco pour -6,5 milliards d'euros au troisième trimestre 2018.

De son côté, le segment des Institutionnels et Corporates affiche une collecte annuelle de 11 milliards d' euros malgré une fin d' année plus difficile. Les Institutionnels et Souverains réalisent un bon niveau de collecte nette annuelle, majoritairement en produits moyen/long terme tandis que les Corporates ont subi des sorties de trésorerie, concentrées au deuxième trimestre, mais enregistrent un bon niveau d' activité en actifs moyen/long terme. L' Epargne Entreprises se distingue avec une collecte nette de 2,7 milliards d' euros contre 1 milliard d' euros en 2017.

Au cours du seul quatrième trimestre, les flux sont négatifs à -6,5 milliards d' euros, malgré une bonne résistance du Retail (+0,5 milliard d' euros) grâce aux JV asiatiques et à une activité toujours positive dans les réseaux France (0,5 milliard d' euros). En Institutionnels, la décollecte nette de -7,0 milliards d' euros s' explique majoritairement par la fin de deux mandats de clients souverains ; le segment Corporates affiche néanmoins une belle activité en fin d'année (+1,8 milliard d' euros, majoritairement en actifs moyen/long terme).

Amundi souligne que ces évolutions s' inscrivent dans un marché européen de la gestion d' actifs en très fort recul, avec une collecte de seulement 62 milliards d' euros en 2018 contre 846 milliards d' euros en 2017 et une accélération de la décollecte en fin d' année. Yves Perrier relève que, dans ce contexte difficile, Amundi affiche un taux de collecte rapporté aux encours de 2,9%, que beaucoup de concurrents sont très loin d'approcher.

Les résultats de l' année écoulée sont en ligne avec les objectifs annoncés dans le plan à 3 ans même si par exemple la collecte de l' année est inférieure à l' objectif des 50 milliards d' euros. Yves Perrier ne voit d' ailleurs pas de raison de revoir ces objectifs, entre autres l' objectif central d' un résultat net annuel de 1 milliard d' euros mais " à niveau de marchés inchangés " . Selon le patron d' Amundi, " le bateau Amundi est fait pour naviguer de manière sûre par mer calme, par mer agitée ou même dans la tempête. L' environnement sera plus difficile mais, comme notre activité est très diversifiée, nous sommes assez confiants sur notre capacité à continuer à progresser " .

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer