Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Airbus se rapproche d'un accord de vente d'A330neo à VietJet -sources
information fournie par Reuters 21/02/2024 à 18:54

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto))

(Ajout d'une flotte, d'un litige séparé sur les avions de ligne et d'une déclaration de la compagnie aérienne, paragraphes 1-2, 7-20) par Tim Hepher et Lisa Barrington

L'avionneur européen Airbus AIR.PA est proche d'un accord provisoire pour la vente d'une vingtaine de gros porteurs A330neo à la compagnie vietnamienne à bas prix VietJet VJC.HM , ont indiqué des sources industrielles mercredi.

L'engagement de plusieurs milliards de dollars pourrait être annoncé dès jeudi lors du salon aéronautique de Singapour, ont-elles dit, soulignant qu'il s'agirait de la plus importante commande d'avions à ce jour lors du plus grand événement aérospatial d'Asie.

Airbus a refusé de s'exprimer sur d'éventuelles négociations commerciales et VietJet n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

La demande de gros-porteurs est en plein essor alors que les voyages aériens reprennent après la pandémie, bien que le salon ait été éclipsé par un avertissement du transporteur national Singapore Airlines SIAL.SI selon lequel les tarifs sont désormais soumis à la pression de la surcapacité.

VietJet, l'une des plus grandes compagnies asiatiques à bas prix, exploite déjà une version antérieure de l'A330, conçue pour les longs courriers. Elle a pris livraison de son premier gros-porteur, un A330, en décembre 2021.

Auparavant, lors du salon aéronautique de Singapour mercredi, VietJet a déclaré avoir choisi l'unité RTX RTX.N Pratt & Whitney pour équiper 19 Airbus A321neo à fuselage étroit.

Selon des sources industrielles, ces appareils font partie des dizaines de jets similaires que la compagnie aérienne à bas prix a déjà commandés.

Airbus tient à prolonger les ventes de son A330neo afin d'amortir les coûts de mise à niveau et de préserver sa gamme A330, que l'A350, plus récent, remplace progressivement.

Ce dernier accord souligne la croissance de VietJet, qui a déclaré mercredi qu'elle se développait sur des destinations telles que l'Australie, l'Inde, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Indonésie et la Thaïlande.

Le transporteur a commandé quelque 108 Airbus et 200 Boeing, selon les sites web des deux constructeurs.

CONFLIT SUR LES JETS

L'accord coïncide avec un autre litige portant sur la reprise de quatre petits Airbus.

La semaine dernière, un juge britannique a ordonné à VietJet de s'abstenir d'interférer avec l'exportation de quatre A321neo récupérés par FW Aviation (FWA), qui affirme que la compagnie aérienne n'a pas payé son loyer depuis 2021.

Le bailleur, qui fait partie du groupe londonien FitzWalter Capital, a accusé VietJet de contrecarrer un processus de reprise de possession convenu au niveau international en interférant en coulisses avec les efforts visant à exporter physiquement les jets immobilisés du Vietnam.

VietJet a nié cette semaine avoir entravé la reprise de possession des quatre jets et a imputé les retards à des erreurs de procédure du bailleur.

La compagnie aérienne a déclaré dans un communiqué qu'elle restait déterminée à continuer à respecter ses obligations légales.

"À un moment où il existe une demande significative pour ces avions, la tentative d'attribuer la responsabilité à Vietjet est absolument réfutée", a déclaré la compagnie dans son communiqué.

Le litige a été porté devant les tribunaux de Londres, Singapour et Hanoi et est considéré comme un test pour les droits des bailleurs au Vietnam, qui a des centaines de jets en commande, ainsi que pour les règles de location plus larges connues sous le nom de Convention du Cap.

L'année dernière, l'Aviation Working Group, une entité basée au Royaume-Uni qui surveille les lois de financement au nom des avionneurs et des bailleurs, a placé le Vietnam sur une liste de surveillance en raison de son adhésion au traité du Cap. Il a réaffirmé cette décision en octobre, en déclarant que la procédure suivie par le bailleur était valable.

VietJet a déclaré que "contrairement aux rapports (l'affaire FWA) a vu la Convention du Cap fonctionner efficacement au Vietnam".

Valeurs associées

Tradegate +1.92%
Euronext Paris -0.63%
NYSE +0.32%
RTX
NYSE -0.70%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.