Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ADP : les Français plutôt opposés à la privatisation, les Franciliens plus partagés
Le Revenu11/04/2019 à 09:31

ADP est détenu à 50,63% par l'État français et à 8% par Vinci, entre autres. (© ADP)

ADP est détenu à 50,63% par l'État français et à 8% par Vinci, entre autres. (© ADP)

Selon un sondage Havas Interactive-Epoka publié ce 10 avril dans la soirée, un peu moins de 50% de Français se déclarent opposés à la privatisation d'Aéroports de Paris. Seuls 20% soutiennent franchement ce projet, une proportion qui monte toutefois à 27% chez les habitants d'Île de France. Près de 200 parlementaires tentent de lancer un référendum d'initiative partagée sur ce sujet, au cœur de loi Pacte qui doit être votée ce jeudi.

Une coalition inédite de parlementaires de tous bords politiques - à l'exception de la République en Marche - s'est formée afin de tenter d'obtenir un référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris.

Le propriétaire d'Orly, Roissy et du Bourget est coté en Bourse mais 50,63% de son capital est encore détenu par l'État.

Le projet de loi Pacte, qui devrait être voté définitivement à l'Assemblée nationale ce jeudi, prévoit la vente de tout ou partie de cette participation, amenant de facto à une privatisation d'ADP.

Pas avant 2020

Afin d'empêcher ce projet, les parlementaires d'opposition espèrent obtenir l'aval du Conseil constitutionnel puis 4,5 millions de signataires citoyens afin de lancer un référendum proposant de rendre ADP non privatisable.

Un tel vote n'aurait probablement pas lieu avant 2020, s'il a lieu.

La première étude sondant les Français à ce sujet n'en a pas moins été publiée ce mercredi 10 avril par Harris Interactive-Epoka. Elle a été réalisée en ligne sur un échantillon de 1.014 personnes selon la méthode des quotas.

48% opposés

Selon ce sondage, 48% des Français sont opposés à la privatisation d'ADP. 32% déclarent ne pas savoir ce qu'ils voteraient ou s'ils voteront et 20% sont favorables à une privatisation.

L'institut s'est également penché sur l'avis des Franciliens, plus directement

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

ADP
Euronext Paris +1.17%

Cette analyse a été élaborée par Le Revenu et diffusée par BOURSORAMA le 11/04/2019 à 09:31:32.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aterral1
    11 avril16:47

    99 % ne connaissent pas grand chose à ce dossier

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer