Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Abivax : positionnement acté dans l'auto-immunité
information fournie par Biotech Finances28/10/2019 à 11:45

Abivax reste certes suspendu à la signature d'un accord de licence pour ABX464 et demeure dans une situation financière précaire, avec huit mois d'autonomie financière environ.(Crédits photo : Adobe Stock -  )

Abivax reste certes suspendu à la signature d'un accord de licence pour ABX464 et demeure dans une situation financière précaire, avec huit mois d'autonomie financière environ.(Crédits photo : Adobe Stock - )

Comme un long feuilleton, la publication au compte-goutte des résultats de l'essai clinique de phase IIa, évaluant ABX464 dans la rectocolite hémorragique, anime depuis près d'un an le cours de Bourse de la biotech montpelliéraine. Il y eut d'abord les résultats de la période d'induction (32 patients pendant deux mois) dévoilés fin septembre 2018, qui ont sorti l'action Abivax de sa torpeur. Puis les premiers résultats, à neuf mois, de l'étude de maintenance (22 patients seulement car l'étude n'a pas été autorisée dans tous les pays), qui furent suivis, trois mois plus tard par une augmentation de capital de 12M€ exclusivement souscrite par Sofinnova, via son fonds Crossover (lire ci-dessous). Dévoilés à l'occasion d'une conférence, organisé par l'Union Européenne de Gastro-entérologie, à Barcelone, le 21 octobre dernier, voici maintenant les résultats à douze mois. 

En phase IIb depuis août

Modestement qualifiés de “remarquables”, dans le communiqué de presse, ils n'en sont pas moins positifs que les précédents (que les dirigeants jugeaient alors “impressionnants”...). Sur les 19 patients ayant terminé cette étude de maintenance (sur 22), 16 ont accepté que soit pratiquée une endoscopie. Cet examen a révélé une rémission clinique (cicatrisation totale de la muqueuse rectale) chez 12 d'entre eux, un résultat cohérent avec l'évolution d'autres mesures utilisées dans cette maladie auto-immune, dont le taux de calprotectine fécale, biomarqueur de l'inflammation intestinale, en baisse de 97% en moyenne. Ce taux de rémission est aussi bien supérieur à ce qui est observé avec les anticorps monoclonaux habituellement prescrits en phase avancée de la maladie.

Ce produit, pilier du portefeuille d'Abivax, est en phase IIb depuis août, dans une étude prévue pour 252 patients souffrant de rectocolite hémorragique, intolérants ou non répondeurs aux traitements standard. Trois doses d'ABX464 seront évaluées et les premiers résultats (phase d'induction de deux mois) sont attendus fin 2020. 
Abivax a bien changé depuis son introduction en bourse lorsqu'en 2015, la société s'affichait en championne du VIH (avec ABX464, désormais en sommeil dans cette indication) et de la vaccination contre l'hépatite B (avec ABX203, en partenariat avec le CIGB cubain, abandonné suite à des résultats cliniques décevants en 2016). Mais la biotech, bâtie par le fonds d'investissement Truffle Capital, qui est toujours son premier actionnaire, a entrepris un repositionnement radical dans le champ des maladies auto-immunes, qui porte aujourd'hui ses fruits. 

Suspendu à la signature d'un accord de licence

Outre la rectocolite hémorragique, ABX 464 est en phase IIa dans la polyarthrite rhumatoïde, avec de premiers résultats prévus mi-2020, et bientôt dans la maladie de Crohn, où une autre phase IIa doit débuter avant la fin de l'année. Elle compte aussi un joker, ABX196, évalué en phase IIa dans le cancer du foie en combinaison avec Opdivo, une immunothérapie anti-cancéreuse phare de la classe des « checkpoint inhibiteurs ». Les premiers résultats de cet essai sont prévus mi-2020. 

Abivax reste certes suspendu à la signature d'un accord de licence pour ABX464 et demeure dans une situation financière précaire, avec huit mois d'autonomie financière environ. La société disposait en effet de 11,6M€ de trésorerie nette à fin juin, avant le refinancement de Sofinnova. Mais c'est précisement le soutien fort de ce puissant investisseur qui permet d'espérer qu'une solution, industrielle ou financière, sera trouvée… pour prolonger le suspense jusqu'aux prochains rendez-vous cliniques.


Le regard de Kinam Hong, Partners chez Sofinnova Partners

«Notre fonds Crossover I, dédié aux biotechs “late stage”, cotées et non cotées, a été lancé en avril 2018, avec une levée de 275M€. Abivax a été, en juillet dernier, notre 5e prise de participation après Limflow (société non cotée, ndlr), Inventiva, Gensight et Sensorion. Nous avons été impressionnés par les premiers résultats d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique en phase IIa, dévoilés fin 2018. Après plusieurs mois d'interaction avec la société, d'investigation sur la qualité de la science et des données cliniques, nous avons décidé d'investir et de rejoindre le conseil d'administration. Nous ouvrons aujourd'hui au management nos relations privilégiées à tous les niveaux : investisseurs internationaux, banquiers et industriels. Ces derniers résultats, publiés au congrès UEG, s'ils sont confirmés avec une population plus large en phase IIb, positionneraient le produit comme “best-in-class” dans son indication, avec un potentiel commercial d'autant plus fort qu'il pourrait être prescrit à la majorité des patients.»

Biotech Finances - «Biotech Finances est un média spécialisé sur l'écosystème francophone des biotechs et des medtechs»

Valeurs associées

Euronext Paris -4.51%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.