Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

2018 sera l'année de la gestion active, selon le co-CEO de Janus Henderson

Newsmanagers21/03/2018 à 10:15

(NEWSManagers.com) - La gestion active fait partie de l'ADN du groupe Janus Henderson. Andrew Formica, tout sourire, l'a rappelé le 14 mars à Londres, à l'occasion d'un séminaire de presse, et a assuré que 2018 pourrait être très favorable à la gestion active. " Dans un environnement de volatilité accrue et de taux d'intérêt orientés à la hausse, la gestion active devient beaucoup plus pertinente qu'avant" , a lancé le co-CEO du groupe avec Dick Weil depuis mai 2017, dans le sillage la fusion de Henderson Global Investors avec Janus Capital qui a donné naissance à un groupe qui gère quelque 309 milliards d'euros d'actifs. " 2018 sera l'année de la gestion active. Nous venons de traverser une période inédite de très faible volatilité et nous sommes maintenant confrontés à des risques géopolitiques élevés, à de l'instabilité politique et à des taux d'intérêt en hausse" , a expliqué Andrew Formica.

" En 2018, a-t-il poursuivi, les marchés seront beaucoup plus volatils qu'en 2017 et nous en voyons déjà les premières manifestations beaucoup plus vite que je ne l'aurais cru. Dans un tel environnement, vous avez besoin d'un gestionnaire actif qui réfléchit à toutes ces questions et qui ajuste ses portefeuilles" . Car dans un tel contexte, jouer la gestion passive est jouer un jeu dangereux. " Si vous suivez servilement un indice, vous risquez de vous réveiller confronté à une forte baisse de votre portefeuille et de n'avoir aucune chance d'atténuer cette situation. La gestion passive a un rôle à jouer mais seulement un rôle, elle ne doit pas constituer la totalité d'un portefeuille" , a-t-il déclaré.

Andrew Formica estime que le client a tendance à donner trop d'importance au coût de la gestion active. " Si vous ne vous intéressez qu'aux coûts, il est évident que la gestion passive aura toujours le dessus. Mais si vous vous concentrez sur la valeur, il faut alors juger les gestionnaire sur ses rendements sur le long terme, sur trois, ou cinq ans, pas seulement sur la performance des trois derniers mois" , a insisté Andrew Formica qui ajoute que les acteurs de la gestion devraient beaucoup plus s'engager en faveur de la gestion active. " Le secteur n'a pas assez oeuvré pour quantifier les bénéfices qu'on peut tirer de la gestion active pour les investisseurs. Nous devons mieux travailler dans cette direction" .

Parmi les bénéfices justement de la gestion active, Andrew Formica a évoqué le rôle des sociétés de gestion dans la gouvernance d'entreprise. " Seuls les gestionnaires actifs sont vraiment en mesure d'obliger les entreprises à rendre compte de leur stratégie et ce sont les sociétés de gestion qui peuvent acheter ou vendre des entreprises selon les résultats des discussions qu'elles ont avec ces entreprises. Les gestionnaires sont les vrais pourvoyeurs de la gouvernance" .

Interrogé sur le thème de la diversité au sein de Janus Henderson, Andrew Formica a relevé que seulement un candidat sur dix à une fonction dans le métier de l'investissement était une femme, ce qui bien entendu ne joue pas en faveur de la diversité. Ce n'est bien évidemment pas satisfaisant mais " nous devons essayer" de travailler dans ce sens, a souligné Andrew Formica. Car " la promotion de la diversité, en matière de parité, d'origine ethnique, d'éducation, constitue un énorme atout pour une société" , a-t-il insisté.

Le dossier du Brexit ne semble pas l'inquiéter outre mesure. " De notre point de vue de société de gestion, nous sommes déjà bien présents en Europe continentale et nous nous considérons relativement peu affectés par la problématique du Brexit qui devrait avoir un impact mineur sur notre activité" , a indiqué Andrew Formica qui a toutefois évoqué le problème épineux d'un durcissement éventuel des règles de délégation de gestion. Il a laissé entendre que les Européens n'allaient peut-être pas se tirer une balle dans le pied alors que le format Ucits constitue un cadre de qualité et une marque reconnue dans le monde entier.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.