Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA: Recrudescence des signes avant-coureurs de violences politiques, selon Facebook
Reuters13/01/2021 à 19:01

USA: RECRUDESCENCE DES SIGNES AVANT-COUREURS DE VIOLENCES POLITIQUES, SELON FACEBOOK

USA: RECRUDESCENCE DES SIGNES AVANT-COUREURS DE VIOLENCES POLITIQUES, SELON FACEBOOK

par Katie Paul

PALO ALTO (Reuters) - Depuis l'assaut du Capitole, la semaine dernière, Facebook a repéré une recrudescence des signes précurseurs de violences liées à la contestation du résultat de l'élection présidentielle américaine, a indiqué une porte-parole du groupe.

L'irruption de partisans de Donald Trump dans l'enceinte du Congrès semble en avoir galvanisé d'autres, a-t-elle expliqué.

Certains cherchent à organiser des rassemblements un peu partout aux Etats-Unis et à des dates proches de l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier, a poursuivi la porte-parole, qui a souhaité rester anonyme pour des raisons de sécurité.

Facebook a notamment repéré la diffusion de tracts numériques de milices et de groupes appelant à une nouvelle insurrection.

Google a de son côté décidé de suspendre les publicités à caractère politique sur toutes ses plates-formes à partir du 14 janvier prochain, d'après un courrier électronique adressé aux annonceurs, que Reuters a pu consulter.

La filiale d'Alphabet pourrait maintenir ces mesures, prises "à la suite des événements sans précédent de la semaine dernière", au moins jusqu'au lendemain de l'investiture présidentielle.

Airbnb a par ailleurs annoncé avoir banni de sa plate-forme certaines personnes ayant des liens avec des groupes haineux ou impliquées dans l'assaut meurtrier du Capitole.

Le géant de l'hébergement a en outre annoncé mercredi avoir annulé toutes les réservations d'hôtel dans la région métropolitaine de Washington pendant la semaine de l'inauguration du président élu Joe Biden. Il n'a pas précisé si cette décision résultait d'une demande des forces de l'ordre.

La police fédérale américaine s'attend à des manifestations armées dès le 16 janvier à Washington et dans les capitales des 50 Etats américains.

(Version française Juliette Portala)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • loto77
    13 janvier20:18

    Franck8 : pas réfléchi que jeter de l'huile sur le feu attise le feu ? Si , si , c'est prouvé .Si 50 Trumpistes manifestent , ce sont des extrémistes ;s'ils sont 500 000 , ce sont des insurgés ;au delà de 50 millions , ce sont des révolutionnaires .L'avenir va parler .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer