Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Blanquer hostile à la prolongation des vacances d'hiver
Reuters19/01/2021 à 10:13

BLANQUER HOSTILE À LA PROLONGATION DES VACANCES D'HIVER

BLANQUER HOSTILE À LA PROLONGATION DES VACANCES D'HIVER

PARIS (Reuters) - La prolongation d'une semaine des vacances d'hiver n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré mardi le ministre de l'Education nationale qui n'a toutefois pas exclu que leurs dates soient modifiées en cas de dégradation des conditions sanitaires.

"Le mot 'sûr', dans la période actuelle, est à manier avec précaution. Les vacances dureront deux semaines et pas trois. Tous mes efforts sont tendus vers le respect du calendrier", a dit Jean-Michel Blanquer sur FranceInfo.

"Normalement, les vacances de février auront lieu aux dates prévues. Maintenant, on doit toujours introduire un élément d'incertitude en fonction de l'évolution de la crise", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la question de la fermeture des écoles en cas de nette détérioration des conditions sanitaires, il a redit qu'il n'était "pas question à ce stade" d'en arriver là, tout en ajoutant que "tout reste possible".

"Comme l'a dit le Premier ministre, ce serait la dernière chose à fermer. C'est un avantage comparatif de la France que de maintenir ses écoles ouvertes quand d'autres ne le font pas."

(Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jean.coq
    19 janvier12:01

    Ceux qui ont à l'heure actuelle la meilleure situation sont les taulards. Ils sont logés, chauffés, nourris sans le moindre souci.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer