1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 18 avril : la série de hausses se poursuit à Paris

Boursorama18/04/2019 à 18:24

C'est déjà la dernière séance de la semaine pour la Bourse de Paris qui va prendre un grand week-end pascal avant le retour aux affaires courantes mardi prochain. Et c'est encore une journée de progression pour le CAC 40 qui termine à +0,31% vers les 5580 points.

Aux Etats-Unis les indicateurs du jour étaient positifs entre progression de 1,6% des ventes au détail en mars et inscriptions hebdomadaires au chômage au plus bas de près de 50 ans.

Wall Street sera également fermé demain mais rouvrira dès lundi. Le Dow Jones gagne 0,2% à 17h50 quand le Nasdaq recule de 0,3%. 

Sur le SBF 120, c'est Soitec qui mène la danse et de loin, le spécialiste des plaques destinées à la fabrication de semi-conducteurs affiche une croissance de 43% des ventes au titre de son exercice 2018-2019 à 444 millions. Il revu à la hausse sa prévision de marge brute d'exploitation de l'électronique pour la période, à environ 33%.

Derrière séance béton pour le cimentier Vicat. Oddo BHF reste à l'achat sur la valeur et maintient son objectif de cours de 58 euros

Sur le CAC 40, Schneider Electric n'a pas manqué d'énergie. Croissance organique de 5,9% au premier trimestre pour un chiffre d'affaires au-dessus des attentes à 6,31 milliards. L'équipementier a confirmé ses objectifs annuels.

Et puis Valeo enchaine les séances de hausse, +2,4% aujourd'hui et +10,7% sur les cinq derniers jours

Côté baisses, Kering n'a pas brillé aujourd'hui. Le titre qui a signé un plus-haut historique hier subit des prises de bénéfices malgré un chiffre d'affaires trimestriel de 3,8 milliards d'euros en croissance organique de 17,5%. La croissance organique de la locomotive Gucci ressort à 20% mais, à titre de comparaison, c'était 37% l'année dernière

Derrière on retrouve Ipsen qui annonce avoir finalisé l'acquisition de la biotech canadienne Clementia Pharmaceuticals

Dans le rouge aussi Pernod Ricard. Là aussi la croissance organique a ralenti au 3e trimestre mais le groupe a pourtant à nouveau relevé son objectif annuel de rentabilité : +8% environ du résultat opérationnel courant contre une fourchette de 6 à 8% avant.

A noter aussi sur le SRD la forte baisse d'EOS Imaging dans la foulée de la séance d'hier et la publication d'une perte de 13 millions d'euros pour l'exercice 2018.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer