Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pétrole et parapétrolier  - page 78

Après avoir connu en 2020 leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991, les prix du pétrole sont repartis vigoureusement à la hausse en 2021, portés par une très forte croissance de la demande liée à la reprise économique et par la décision de l'Opep et de leurs alliés de maintenir inchangée leur politique de production. Début 2022, ce sont les tensions géopolitiques dans plusieurs pays venant interrompre la production d’or noir (en Angola, en Libye, au Nigeria, aux Emirats arabes unis) couplés à la forte demande qui poussent les prix à leur plus haut niveau depuis octobre 2014. Le Brent de la mer du Nord, référence internationale, s’échange désormais à 87 dollars après avoir grimpé à 88 dollars, tandis que le WTI se négocie au-dessus des 85 dollars. Dans un contexte de reprise couplé à l’absence d’investissements dans le secteur ces dernières années, de nombreux analystes s’attendent désormais à ce que les prix du pétrole dépassent les 90 dollars le baril, voire les 100 dollars. JP Morgan voit les cours du brut atteindre les 125 dollars en 2022, et même 150 dollars en 2023. 

  • information fournie par Reuters15.02.202122:30

    15 février (Reuters) - TechnipFMC FTI.PA FTI

  • information fournie par Le Cercle des économistes15.02.202111:19
    4

    Lundi 15 février, le baril américain de WTI a franchi la barre des 60 dollars, une première en séance depuis le 20 février 2020. Patrice Geoffron analyse les perspectives offertes aux géants pétroliers entre crise mondiale, enjeux climatiques et, surtout, nouvelle présidence des Etats-Unis

  • information fournie par Boursorama12.02.202114:20
    1

    2020 aura été une année exceptionnelle à plusieurs titres. Les résultats annuels traduisent le choc économique subi à l'échelle mondiale, mais démontrent également la résilience de Total qui, malgré ce contexte, a poursuivi sa transformation en un groupe multi-énergies en 2020

  • information fournie par Reuters12.02.202113:51

    par Marc Angrand PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en légère baisse et les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance vendredi, en l'absence de nouvelles susceptibles de dicter une tendance claire pour la dernière séance d'une semaine particulièrement riche en publications de résultats. Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en recul de 0,2% environ pour le Dow Jones comme pour le Standard & Poor's 500 et le Nasdaq

  • information fournie par Ecorama11.02.202109:20
    8

    Le pétrolier change de nom pour devenir "TotalEnergies". L'objectif : montrer que Total ce n'est plus seulement du pétrole et du gaz, mais aussi des renouvelables

  • information fournie par Ecorama10.02.202109:20
    4

    Focus sur cette nouvelle flambée des cours du pétrole, désormais au-delà des 60 dollars le baril. Le marché pétrolier est-il en train de tourner la page de la crise sanitaire ? L'analyse de Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM

  • information fournie par Boursorama09.02.202118:26

    Le CAC 40 a peu bougé sur cette séance, il termine en légère hausse +0,10% vers les 5691 points. Du côté des valeurs, Unibail-Rodamco-Westfield rebondit, première place de l'indice, +3,52%

  • information fournie par Reuters09.02.202118:24

    par Laetitia Volga PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le désordre mardi et dans de faibles variations, les investisseurs marquant une pause logique après le mouvement de hausse déclenché par les espoirs de reprise économique. À Paris, le CAC 40 a grappillé 0,1% à 5

  • information fournie par Reuters09.02.202117:25

    PARIS, 9 février (Reuters) - Patrick Pouyanné, PDG de Total TOTF.PA , a déclaré mardi lors d'une conférence avec les analystes que : * TOTAL ESPÈRE POUVOIR REDÉMARRER LE CHANTIER DE MOZAMBIQUE LNG À LA FIN DU T1 Pour plus de détails, cliquez sur TOTF

  • information fournie par Reuters09.02.202114:39
    16

    PARIS (Reuters) - Total a publié mardi des résultats en net recul au titre du quatrième trimestre 2020, marqués par la chute des prix et de la demande de pétrole liées au coronavirus, tout en maintenant une nouvelle fois le niveau de son dividende. Le groupe a également annoncé son intention de changer de nom pour TotalEnergies afin de refléter sa stratégie de transition vers la neutralité carbone

  • information fournie par Reuters09.02.202114:34

    par Laetitia Volga PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en léger repli à l'ouverture mardi après avoir inscrit des records la veille et les Bourses européennes marquent une pause après le mouvement de hausse déclenché par les espoirs de reprise économique. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,1% à 0,2%

  • information fournie par Reuters09.02.202114:19

    PARIS, 9 février (Reuters) - Total TOTF.PA a indiqué mardi dans une présentation de ses résultats 2020 que : * TOTAL PRÉVOIT POUR 2021 UNE PRODUCTION NETTE D'ÉLECTRICITÉ D'ENVIRON 20 TWH CONTRE 14 TWH EN 2020-PRÉSENTATION * TOTAL PRÉVOIT UN BUDGET D'EXPLORATION PÉTROLIÈRE ET GAZIÈRE DE $800 MLNS EN 2021-PRÉSENTATION * TOTAL CONFIRME PRÉVOIR ENTRE 13 ET 16 MILLIARDS DE DOLLARS D'INVESTISSEMENTS PAR AN SUR LA PÉRIODE 2022-2025-PRÉSENTATION * TOTAL PRÉVOIT UNE PRODUCTION NETTE D'ÉLECTRICITÉ D'ORIGINE RENOUVELABLE DE 7 TWH EN 2021 CONTRE 4 TWH EN 2020-PRÉSENTATION Pour plus de détails, cliquez sur TOTF

  • information fournie par Reuters09.02.202112:06
    1

    * Total va proposer de se renommer en TotalEnergies * Plus de 20% des investissements nets en 2021 pour les renouvables et l'électricité * Baisse de 59% du résultat net ajusté au T4 * Le solde du dividende maintenu à 0,66 euro (Actualisé tout du long) par Benjamin Mallet PARIS, 9 février (Reuters) - Total TOTF.PA a annoncé mardi son intention d'adopter un nouveau nom - TotalEnergies - pour refléter sa transition vers la neutralité carbone alors que l'année 2020, marquée par une chute de ses résultats liée à la crise sanitaire, a vu la compagnie pétrolière et gazière accélèrer sa diversification dans l'électricité et les énergies renouvelables

  • information fournie par Reuters09.02.202110:47

    PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes marquent une pause mardi à l'ouverture après avoir été portées la veille par les espoirs de reprise économique et de retour de l'inflation. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,27% à 5

  • information fournie par Reuters09.02.202109:39
    5

    9 février (Reuters) - Patrick Pouyanné, PDG de Total TOTF.PA , a déclaré mardi lors d’une vidéoconférence de presse: * AUX NIVEAUX ACTUELS DE PRIX DU PÉTROLE ET DU GAZ, LE GROUPE COUVRE SES INVESTISSEMENTS ET DIVIDENDES * LES DÉPENSES DANS LES RENOUVELABLES ONT DÉJÀ DÉPASSÉ $2 MDS EN 2021 * CHINE ET INDE CONTINUERONT DE TIRER LA DEMANDE DE GNL EN 2021 * TOTAL ESTIME QUE LES MARGES DE RAFFINAGE PEUVENT SE REDRESSER * LA MÈDE EST LA SEULE RAFFINERIE FRANÇAISE A AVOIR ENREGISTRÉ UN RÉSULTAT POSITIF EN 2020 * TOUTES LES ÉMISSIONS OBLIGATAIRES DU GROUPE SERONT DÉSORMAIS LIÉES À L'ATTEINTE DES OBJECTIFS CLIMATIQUES * LE PROJET MOZAMBIQUE LNG EST TOUJOURS "SUR LES RAILS" POUR DÉMARRER EN 2024 * IL N'EST PAS QUESTION DE PRENDRE DES RISQUES POUR LA SÉCURITÉ DES INTERVENANTS SUR MOZAMBIQUE LNG * LE PROJET A-6 EN BIRMANIE "N'EST PAS LA PRIORITÉ AUJOURD'HUI" * LA DÉCISION DE LANCER LE PROJET DE GNL EN PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE POURRAIT INTERVENIR EN 2022 * SI LE GROUPE A MAINTENU SON DIVIDENDE À 40 DOLLARS LE BARIL, IL LE MAINTIENDRA À 50 DOLLARS * LA VOLONTÉ DU CONSEIL EST BIEN DE MAINTENIR LA POLITIQUE DE DIVIDENDE * LA QUESTION DU DÉSENDETTEMENT SE POSERA AVANT CELLE DES RACHATS D'ACTIONS * LES FONDAMENTAUX DES MARCHÉS PÉTROLIERS RESTENT ASSEZ FRAGILES EN RAISON DES STOCKS ÉLEVÉS * EN CAS DE CASH-FLOWS SUPPLÉMENTAIRES, LA PRIORITÉ SERA AU DÉSENDETTEMENT PUIS AUX INVESTISSEMENTS DANS LES RENOUVELABLES AVANT DE RELANCER DES PUITS PÉTROLIERS ET GAZIERS * LA REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE SERA CERTES POSITIVE EN 2021 MAIS LENTE * IL N'Y AURA PAS BEAUCOUP D'AUTRES OPÉRATIONS DANS LES RENOUVELABLES D'UNE TAILLE COMPARABLE À CELLE RÉALISÉE RÉCEMMENT AVEC ADANI * TOTAL PEUT SE TRANFORMER EN SE DÉVELOPPANT DANS LES RENOUVELABLES SANS ACHETER DES PORTEFEUILLES EXISTANTS * L'AVENIR DE LA PLATE-FORME DE LA MÈDE À TERME SERA LE MÊME QUE CELUI DE GRANDPUITS, AVEC ZÉRO PÉTROLE * LE PLAN DE DÉPARTS VOLONTAIRES QUI POURRAIT ENTRAÎNER 500 DÉPARTS FAIT ENCORE L'OBJET DE NÉGOCIATIONS AVEC LES SYNDICATS, NE SE FERA PAS SANS ACCORD * LE PROJET ARCTIC LNG 2 PROGRESSE BIEN SUR LE TERRAIN, LE FINANCEMENT VA SE METTRE EN PLACE AVEC DES BANQUES CHINOISES ET RUSSES, PROCESSUS EN COURS AVEC LA BPI * TOTAL DEVRA FINANCER $5 MDS D'INVESTISSEMENTS DANS LES RENOUVELABLES, 60 MDS SUR 10 ANS, POUR ATTEINDRE SES OBJECTIFS Pour plus de détails, cliquez sur TOTF

  • information fournie par Boursorama CP08.02.202114:45

    François LETT, Directeur du département éthique et solidaire Les temps sont durs pour les compagnies pétrolières : forte baisse de la demande en raison de la Covid, chute du prix du pétrole (-75% depuis 2014), dépréciation d'actifs, mise au ban par un nombre croissant d'investisseurs verts.

  • information fournie par Boursorama05.02.202118:48

    La saison des résultats d'entreprises bat son plein et ils se révèlent pour la plupart d'entre eux supérieurs aux attentes du marché. Résultat, la publication du nombre de créations d'emplois en janvier aux Etats-Unis en dessous des attentes des analystes n'a pas entaché l'enthousiasme des investisseurs

  • information fournie par Cercle Finance05.02.202115:30
    4

    Le plafonnement de Total vers 37$ alors que le cours du Brent vient de renouer avec ses niveaux de fin février 2020 (le cours du « WTI » se situant environ 10% en-deçà de ses records de janvier 2020) démontre la poursuite de la décorrélation avec le prix du pétrole Brut. A l'image de la plupart des majors pétrolières qui gravitent entre 25% et 55% en-deçà de leur niveau de la mi-février, Total se situe au milieu du peloton avec -33% (comme Exxon Mobil) tandis que l'Italien ENI et le néerlandais Royal-Dutch/Shell devraient reprendre plus de 50%

  • information fournie par Reuters05.02.202113:13

    (Actualisé avec précisions et contexte) PARIS, 5 février (Reuters) - Total TOTF.PA a annoncé vendredi l’acquisition aux Etats-Unis d’un portefeuille de 2,2 gigawatts (GW) de projets solaires et de 600 mégawatts (MW) de projets de stockage par batterie

  • information fournie par Reuters05.02.202109:46

    PARIS, 5 février (Reuters) - Total a annoncé vendredi ajouter 2,2 GW à son portefeuille solaire et dit désormais couvrir l’intégralité de sa consommation aux Etats-Unis avec de l'électricité verte. (Claude Chendjou et Nicolas Delame)

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.