Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole et parapétrolier

Déjà fortement chahutés par la baisse de la demande mondiale provoquée par le coronavirus, les cours du pétrole accusent leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991. Le prix du baril de Brent a perdu presque 20% lundi 9 mars dans la matinée et s'échange à 36 dollars (son plus bas depuis février 2016) contre presque 70 en début d'année. Alors que l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et la Russie ne sont pas parvenus à s'entendre début mars sur une réduction de la production mondiale d'or noir pour enrayer la chute des cours, l'Arabie saoudite abandonne toute politique de soutien des prix. Désormais, le chef de file de l'Opep, premier exportateur mondial de pétrole, opte pour une stratégie de prise de parts de marché. Riyad a réduit le prix de vente officiel de son pétrole et prévoit d'augmenter sa production de brut à plus de 10 millions de barils par jour en avril contre 9,7 ces derniers mois. Ce lundi matin, les valeurs du secteur pétrolier et parapétrolier chutent très lourdement en Bourse. Tandis que Total plongeait de 14%, TechnipFMC perdait 23% sur le CAC 40. Sur le SBF 120, Vallourec décroche de 25% et CGG de 35%.

  • Reuters09.03.202010:39
    1

    PARIS, 9 mars (Reuters) - L'Arabie saoudite, qui assure cette année la présidence du Groupe des Vingt (G20), doit se coordonner avec les autres pays producteurs de pétrole afin d'éviter de déclencher des perturbations économiques dans les pays tiers, a déclaré lundi Bruno Le Maire. Les cours du pétrole s'effondrent de près de 30% lundi après la décision de l'Arabie saoudite de casser ses prix de vente et de prévoir une forte augmentation de sa production dans un contexte de guerre des prix avec la Russie et de baisse significative de la demande mondiale en lien avec l'épidémie de nouveau coronavirus

  • Reuters09.03.202010:38

    PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes plongent lundi dans les premiers échanges, la plupart ayant eu du mal à ouvrir face à la chute des cours entraînés par l'aggravation de la crise sanitaire liée au coronavirus et par le choc pétrolier. A 10h08, le CAC 40 chute de 6,86% après avoir tardé à ouvrir

  • Reuters09.03.202010:12
    1

    PARIS, 9 mars (Reuters) - Les Bourses européennes plongent lundi dans les premiers échanges, la plupart ayant eu du mal à ouvrir face à la chute des cours entraînés par l'aggravation de la crise sanitaire liée au coronavirus et par le choc pétrolier. A 10h08, le CAC 40

  • AOF09.03.202009:56
    3

    (AOF) - Total plonge de 14% à 31,945 euros tandis que TechnipFMC n'est toujours pas côté. Hors CAC 40, la situation est catastrophique pour les valeurs pétrolières

  • Reuters09.03.202009:37
    2

    TOKYO, 9 mars (Reuters) - Les cours du pétrole s'effondrent lundi après la décision de l'Arabie saoudite de casser ses prix de vente et de prévoir une forte augmentation de sa production au moment où l'épidémie de coronavirus réduit significativement la demande mondiale. Les deux contrats à terme de référence sur le brut perdent près de 30%, à moins de 30 dollars pour le baril de brut léger américain (WTI) CLc1 et moins de 34 dollars pour celui de Brent de mer du Nord LCOc1 , à l'approche de l'ouverture des marchés européens

  • AOF09.03.202009:04

    (AOF) - Les indices actions européens plongent dans les premières minutes de cotation, l'EuroStoxx50 perdant près de 6%. Au cours d'un week-end marqué par l'amoncellement des nouvelles mesures de confinement face à la propagation du coronavirus à travers le monde, la décision de l'Arabie saoudite de sabrer ses prix de 6 à 8 dollars a déclenché la panique sur les marchés

  • Cercle Finance09.03.202008:33

    (CercleFinance.com) - La Russie n'a pas validé l'accord de l'OPEP+, pris un jour plus tôt, de réduire ses quotas de 1

  • Le Cercle des économistes09.03.202008:27
    11

    Lundi matin, les bourses du Golfe plongent en réaction à la chute des cours du brut sur le marché asiatique. Les opérateurs réagissent à l'échec de la réunion des pays membres de l'OPEP vendredi 6 mars

  • AOF09.03.202008:19

    (AOF) - Les valeurs pétrolières sont attendues en très forte baisse dans le sillage de l'impressionnante chute des cours du brut. Vers 8h, le prix du baril de WTI américain plonge de 27,62% à 29,88 dollars tandis que son homologue européen, le Brent de la mer du Nord, dégringole de 25,91% à 33,54 dollars

  • Cercle Finance09.03.202007:32

    (CercleFinance.com) - Wall Street continue de pâtir de la crise du coronavirus aux Etats Unis qui dévaste les places européennes qui finissent entre -3,5 et -4%

  • Reuters08.03.202023:50
    4

    8 mars (Reuters) - Les contrats à terme sur le pétrole chutent de plus de 20% dimanche après la décision de l'Arabie Saoudite de baisser ses prix de vente, signalant le début d'une guerre des prix sur le marché pétrolier. Ryad a réduit le prix de vente officiel pour le mois d'avril de toutes ses qualités de brut vers toutes les destinations, une décision prise après l'échec des discussions entre l'Opep et la Russie sur un nouvel accord d'encadrement de la production

  • Reuters08.03.202019:41
    5

    DUBAI, 8 mars (Reuters) - L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, prévoit d'augmenter sa production de brut à plus de 10 millions de barils par jour (bpd) en avril, ont indiqué deux sources à Reuters dimanche. Cette décision fait suite à l'échec des discussions entre l'Opep et la Russie sur un nouvel accord d'encadrement de la production

  • Reuters08.03.202011:50
    5

    DUBAI (Reuters) - L'Arabie saoudite a réduit le prix de vente officiel pour le mois d'avril de toutes ses qualités de brut vers toutes les destinations, une décision prise après l'échec des discussions entre l'Opep et la Russie sur un nouvel accord d'encadrement de la production. Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a fixé son prix de vente officiel pour le baril de brut léger à destination de l'Asie pour le mois d'avril à 3,10 dollars de moins que la moyenne d'Oman/Dubaï, soit une baisse de 6 dollars le baril par rapport au mois de mars, a déclaré samedi la société dans un communiqué

  • Reuters07.03.202023:08
    2

    DUBAI, 7 mars (Reuters) - L'Arabie saoudite a réduit le prix de vente officiel pour le mois d'avril de toutes ses qualités de brut vers toutes les destinations, une décision prise après l'échec des discussions entre l'Opep et la Russie sur un nouvel accord d'encadrement de la production. Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a fixé son prix de vente officiel pour le baril de brut léger à destination de l'Asie pour le mois d'avril à 3,10 dollars de moins que la moyenne d'Oman/Dubaï, soit une baisse de 6 dollars le baril par rapport au mois de mars, a déclaré samedi la société dans un communiqué

  • Reuters06.03.202018:51

    (Actualisé avec précisions, contexte) VIENNE, 6 mars (Reuters) - La belle harmonie qui régnait depuis trois ans entre l'Opep et la Russie a volé en éclats vendredi du fait de l'opposition de Moscou à une nouvelle réduction de la production de pétrole pour enrayer la baisse des cours due à l'épidémie de coronavirus. L'organisation, qui souhaitait une baisse supplémentaire de 1,5 million de barils par jour jusque fin 2020, a riposté en supprimant toutes les limites à sa propre production

  • Reuters06.03.202017:31

    VIENNE (Reuters) - L'Opep et ses partenaires ont terminé vendredi leur réunion sans parvenir à un accord sur une baisse coordonnée de leur production de pétrole, a-t-on appris de source au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. L'Opep, qui souhaitait une baisse supplémentaire de la production de 1,5 million de barils par jour jusque fin 2020, s'est heurtée au refus de la Russie, qui ne fait pas partie du cartel

  • Reuters06.03.202017:27

    VIENNE, 6 mars (Reuters) - L'Opep et ses partenaires ont terminé vendredi leur réunion sans parvenir à un accord sur une baisse coordonnée de leur production de pétrole, a-t-on appris de source au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. L'Opep, qui souhaitait une baisse supplémentaire de la production de 1,5 million de barils par jour jusque fin 2020, s'est heurtée au refus de la Russie, qui ne fait pas partie du cartel

  • Cercle Finance06.03.202015:00

    (CercleFinance.com) - CGG a publié au titre de l'année écoulée un résultat net des activités poursuivies de 126 millions de dollars, contre 504 millions un an auparavant, et un résultat opérationnel des activités en hausse de 74% à 247 millions, soit une marge améliorée à près de 18%

  • Cercle Finance06.03.202014:56

    (CercleFinance.com) - Total, via sa filiale Total Solar Distributed Generation, annonce avoir signé un contrat pour fournir 25 mégawatts-crête (MWc) de toitures solaires pour 24 établissements de Betagro, grande entreprise agroalimentaire en Thaïlande

  • Reuters06.03.202013:32

    VIENNE (Reuters) - Les pays membres de l'Opep et la Russie ne sont pas parvenus à trouver un accord à Vienne sur la production pétrolière, a-t-on appris vendredi de source proche du cartel. Les discussions formelles dans le cadre Opep+ avec des pays producteurs extérieurs au cartel n'ont cependant pas encore débuté, précise-t-on de même source

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer