Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Xinjiang: Burberry, première marque de luxe à subir les foudres de la Chine
Reuters26/03/2021 à 06:54

XINJIANG: BURBERRY, PREMIÈRE MARQUE DE LUXE À SUBIR LES FOUDRES DE LA CHINE

XINJIANG: BURBERRY, PREMIÈRE MARQUE DE LUXE À SUBIR LES FOUDRES DE LA CHINE

par Ryan Woo

PÉKIN (Reuters) - Burberry a perdu son ambassadeur de marque en Chine et son motif écossais caractéristique a été retiré d'un jeu vidéo populaire, elle devient ainsi la première marque de luxe à subir les foudres de la Chine après les allégations de violations des droits de l'homme dans la région du Xinjiang.

Pékin a sanctionné vendredi quatre entités et neuf individus britanniques les accusant de "répandre des mensonges" sur la région du Xinjiang, quelques jours après que la Grande-Bretagne a imposé des sanctions contre des responsables chinois pour atteintes aux droits de l'homme dans la région de l'est de la Chine.

Burberry fait partie de la Better Cotton Initiative, un groupe qui promeut une production de coton durable et qui a retiré en octobre dernier son autorisation au coton provenant du Xinjiang, en raison de préoccupations liées aux droits de l'homme.

L'actrice chinoise Zhou Dongyu a mis fin à son contrat avec Burberry, son agence expliquant jeudi que Burberry "n'avait pas clairement et publiquement exprimé son opinion sur le coton provenant du Xinjiang."

Le motif écossais emblématique de la marque a aussi été retiré du jeu vidéo "Honor of Kings", était-il annoncé sur le compte officiel du jeu sur la plateforme Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine.

La division chinoise de Burberry n'était pas immédiatement joignable pour un commentaire. D'après le site internet de la marque, le coton qu'elle utilise provient des Etats-Unis, d'Australie, de Turquie, d'Inde et d'Egypte.

Plusieurs marques étrangères de vente au détail ont fait l'objet de critiques dans les médias et sur les réseaux sociaux en Chine après avoir exprimées leurs préoccupations sur la situation dans le Xinjiang.

Des militants et des experts des droits de l'homme aux Nations Unies ont accusé la Chine de recourir à la détention massive, à la torture, au travail forcé et à la stérilisation des Ouïghours dans le Xinjiang. La Chine nie ces allégations et affirme que ses actions dans la région sont nécessaires pour lutter contre l'extrémisme.

Dans une lettre adressée aux législateurs britanniques en novembre, Burberry a déclaré n'avoir aucune activité au Xinjiang et ne pas travailler avec des fournisseurs basés dans cette région, ajoutant ne tolérer aucune forme d'esclavage moderne chez ses fournisseurs, y compris le travail forcé, la servitude ou le travail involontaire en prison.

Dans un communiqué publié vendredi, le Conseil national chinois du textile et de l'habillement a exhorté les marques internationales à cesser leurs "comportements répréhensibles", notamment l'exclusion du coton du Xinjiang de leur chaîne d'approvisionnement, par respect pour les clients chinois.

(version française Camille Raynaud)

Valeurs associées

Tradegate +4.68%
Tradegate +3.17%
LSE +4.39%
XETRA +1.30%
XETRA -1.87%
LSE Intl +2.48%
NYSE +1.75%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer