Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Vous avez aimé Mario, pas sûr que vous aimiez Janet" (Cercle des analystes indépendants)

Boursorama29/10/2015 à 10:17

La Fed a provoqué mercredi soir une baisse momentanée des marchés actions à Wall Street avant que ceux-ci se reprennent.

Le communiqué de la Fed publié mercredi soir laisse entendre qu'une hausse des taux directeurs américains est toujours possible en décembre prochain. Pour Véronique Riches-Flores, cette éventualité reste très hypothétique et va entretenir l'incertitude.

Changement de décor, la Fed maintien la possibilité d’une hausse de ses taux d’intérêt en décembre ! La surprise est grande tant son communiqué du mois de septembre et plus encore les médiocres développements de l’économie américaine de ces derniers temps avaient convaincu qu’elle ne pourrait se permettre d’amorcer un cycle de hausse des taux avant la fin de l’année. Passera-t-elle à l’acte pour autant le 16 décembre ? Rien n’est moins sûr, ceci pour au moins deux raisons :

1. L’économie américaine est loin de correspondre au tableau enchanteur généralement dépeint : industrie au bord de la récession, perspectives d’investissement des entreprises en berne, ralentissement des créations d’emplois et baisse des exportations…. La balance des risques assortis à la situation économique présente pourrait être bien plus déséquilibrée que ne le suggère le communiqué de la Fed de ce mois-ci.

L'indicateur ISM manufacturier (industriel) ainsi que les créations d'emplois dans le privé aux Etats-Unis ont tendance à se tasser.

2. La seule annonce d’un possible passage à l’acte devrait être suivie d’une nouvelle envolée du dollar dont les effets sur l’activité sont au moins aussi significatifs qu’un resserrement monétaire depuis plus d’un an. Non seulement l’économie américaine devrait en pâtir davantage mais le monde émergent, déjà bien fragilisé, aura à l’évidence du mal à digérer cette nouvelle pilule amer. La fragilité de la situation internationale qui, en septembre, avait été présentée comme un argument majeur à l’encontre d’une hausse des taux n’est donc pas près de disparaître, au contraire.

La probabilité que la Fed tourne une nouvelle fois sa veste d’ici la fin de l’année est donc significative. Entre temps, cependant, sa volte-face du mois d’octobre ne va pas simplifier la donne et risque fort de créer les conditions d’une volatilité accrue sur les marchés financiers, une fois la première réaction passée. Entre le satisfécit immédiat à l’idée que la Fed soit suffisamment confiante dans la solidité de l’économie américaine pour envisager de relever le niveau de ses taux directeurs et la réalité des indicateurs économiques à venir, le risque est grand de voir le fossé se creuser et la « bonne nouvelle » se mouvoir en inquiétude croissante.

Quelle serait, en effet, la réaction d’un nouveau recul de la Fed en décembre ? Nul ne peut le dire mais l’on est en droit de redouter une chute un peu plus forte qu’en septembre.

Dans de telles conditions, ne soyons pas trop gourmand. Si la première réaction des marchés a tout lieu d’être très positive, notamment en Europe où l’anticipation d’un possible passage à l’acte de la Fed crée les conditions d’une nouvelle chute de l’euro, l’embellie pourrait n’être qu’éphémère.

Véronique Riches-Flores

Véronique Riches-Flores est une économiste indépendante, membre du Cercle des Analystes indépendants et présidente de RF Research.

Le Cercle des analystes indépendants est une association constituée entre une douzaine de bureaux indépendants à l'initiative de Valquant, la société d’analyse financière présidée par Eric Galiègue, pour promouvoir l'analyse indépendante.


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.121 -3.20%
4.488 -0.27%
0.51 -10.53%
CGG
1.897 +2.54%
96.9 +0.56%
65.51 -0.14%
75.5 +3.57%
1.31 +1.39%
22.85 -0.22%
60.6 -2.26%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.