Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Vanguard veut se développer en Europe
information fournie par Newsmanagers28/11/2018 à 16:00

(NEWSManagers.com) - L' Europe fait partie des priorités stratégiques de Vanguard. " Nous avons un plan d' expansion pour l' Europe qui passe par une empreinte locale plus marquée " , a indiqué à NewsManagers Christophe Collet, directeur adjoint de l'équipe de spécialistes ETF pour l'Europe de Vanguard, de passage à Paris. " Nous avons une allocation de ressources plus ciblée sur des marchés particuliers " , a ajouté le responsable basé à Zurich. Vanguard a ainsi ouvert au deuxième trimestre un nouveau bureau à Francfort, qui compte désormais 6 collaborateurs.

Quelles seront les prochains points d' ancrage de Vanguard en Europe ? Christophe Collet, qui évoque d'autres recrutements, ne souhaite pas en dire plus mais relève que Vanguard a nommé cette année un responsable pour le marché italien qui couvrira ce marché à partir de Londres. Vanguard affiche une part de marché de 5,1% en Europe sur le segment des ETF, ce qui le place en sixième position, mais capte 10% des flux, relève Christophe Collet qui rappelle que la plateforme d' ETF au format Ucits a été lancée seulement en 2012.

Le développement en Europe comprend la conquête de nouveaux clients, l' exploitation de nouveaux canaux de distribution mais également la croissance sur le segment des ETF, et tout particulièrement les ETF obligataires, a précisé Christophe Collet. " Le développement des ETF en Europe est pour Vanguard une priorité stratégique " , a déclaré Christophe Collet. Actuellement, les actifs sous gestion en Europe s' élèvent à environ 175 milliards de dollars, dont 40 milliards de dollars sur les ETF dans 25 produits Ucits, le reste étant distribué entre produits gérés activement et stratégies indicielles.

Sur le segment obligataire, Vanguard a déjà lancé plusieurs produits ces dernières années, au total 7 produits qui représentent un encours de 800 à 900 millions de dollars qui a doublé cette année. Ce segment est en effet en forte croissance et offre des perspectives intéressantes dans un contexte de sortie de cycle. " Nous nous dirigeons vers un aplatissement de la courbe des taux et en Europe, le poids prépondérant de la BCE est anxiogène si la croissance n' est pas au rendez-vous. On observe en outre que le risque politique a pris le dessus par rapport au risque économique " , commente Christophe Collet.

Fidèle à sa stratégie, Vanguard ne compte pas pour autant multiplier les produits. " Nous misons sur des produits différenciants " , insiste Christophe Collet qui évoque également l' importance des coûts, depuis toujours une priorité chez Vanguard, de la performance et de la structure des produits ( par exemple,chez Vanguard, les recettes liées au prêt-emprunt de titres reviennent entièrement au fonds). Vanguard a ainsi lancé une stratégie crédit en dollar 1-3 ans alors que la tendance était plutôt à 1-5 ans. Et la stratégie lancée en 2016 dédiée à la dette américaine toutes maturités, affiche désormais un encours de plus de 170 millions de dollars contre seulement 20 millions de dollars en début d' année.

La gamme obligataire va s' enrichir avant la fin de l' année d' une nouvelle stratégie dédiée au crédit en sterling qui devrait être chargée comme les autres stratégies similaires, autour de 12 points de base. Et sans vouloir en dire plus, Christophe Collet laisse entendre que l' année 2019 pourrait être marquée par le lancement de quelques nouvelles stratégies obligataires.

Vanguard, qui compte plus de 500 collaborateurs outre-Manche, ne semble pas vouloir pour l' instant modifier son dispositif. Christophe Collet indique simplement que le groupe travaille sur ce dossier mais qu' il n' est pas habilité à en dire plus. En attendant, la plateforme britannique à destination des particuliers proposant des solutions d' épargne et de prévoyance lancée il y a 18 mois, a déjà attiré plus de 1 milliard de livres.

Sur le marché français, l' activité reste bien orientée. Les encours s' élèvent à environ 6 milliards d' euros, avec une collecte positive sur les ETF.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.