1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Le patron de la FTC pas opposé à un démantèlement des géants du numérique
Reuters14/08/2019 à 02:11

 (Ajoute précisions, informations complémentaires de Bloomberg)
    14 août (Reuters) - La Commission fédérale américaine du
commerce (FTC) est prête à démanteler si nécessaire les grandes
plates-formes technologiques en dénouant des fusions passées, a
déclaré son président, Joe Simons, dans un entretien publié
mardi par l'agence Bloomberg.
    Démanteler un groupe n'est pas chose aisée mais pourrait
être le remède adéquat pour faire rentrer dans le rang des
groupes dominants et rétablir la concurrence, a-t-il dit.
    La FTC conduit actuellement un vaste examen pour établir si
des grands acteurs du numérique comme Facebook  FB.O  entravent
la concurrence.
    Aucun commentaire n'a été obtenu par Reuters auprès de la
FTC suite aux déclarations de Simons.
    Les géants du numérique suscitent la suspicion aux
Etats-Unis et ailleurs dans le monde, les législateurs, les
associations de consommateurs et leur concurrents estimant
qu'ils ont trop de pouvoir, au préjudice du public et de la
concurrence.
    Bloomberg, citant des personnes informées de la situation, a
par ailleurs rapporté mardi que Facebook avait fait appel à des
prestataires externes pour retranscrire des enregistrements
audio effectués par les utilisateurs de l'une de ses
applications. 
    Facebook a confirmé l'information et précisé que cette
pratique n'avait plus cours, a indiqué Bloomberg. Il a déclaré
que les prestataires externes étaient chargés de vérifier
l'exactitude des retranscriptions effectuées par intelligence
artificielle lorsque des utilisateurs de l'application Messenger
demandaient cette fonctionnalité.
    La firme américaine n'a pas répondu dans l'immédiat à une
demande de commentaire de Reuters.

 (Ismail Shakil et Nivedita Blu à Bangalore; Véronique Tison
pour le service français, édité par Jean Terzian)
 

Valeurs associées

NASDAQ -2.36%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer