Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Unibail/Klépierre : le temps de la disgrâce
Le Revenu06/08/2020 à 16:50

Frappées de plein fouet par la crise sanitaire, les foncières sont sanctionnées en Bourse.(© A. Potignon / Unibail)

Les foncières d'immobilier commercial souffrent en Bourse. Les comptes semestriels ont été décevants. Il est toutefois possible de compléter la position sur l'un de ces deux groupes en plein désarroi.

La tentative de reprise boursière des deux leaders européens de l'immobilier commercial, à la fin du printemps, a fait long feu.

Avec des cours en baisse de 69% et 55,7% depuis le début de l'année, Unibail-Rodamco-Westfield et Klépierre tutoient leur plus-bas historique.

Pis, la publication de comptes semestriels plus dégradés que prévu, combinée à l'absence de perspectives pour la suite de l'année, laisse augurer des mauvaises nouvelles malgré les discours volontaristes.

Une mauvaise passe qui dure

Unibail-Rodamco-Westfield a vu son résultat net récurrent plonger de 27,7% au 30 juin, à 667 millions d'euros (-28%, à 4,65 euros, pour le bénéfice net par action).

Klépierre résiste avec un repli plus limité du cash-flow net courant à 392,1 millions (-4,3%). Mieux, la réduction de près de 10 millions du nombre d'actions en circulation lui permet de limiter le repli par titre à 1,2 %, soit 1,37 euro par action.

La mauvaise passe n'est pas terminée. Loyers sous pression, faillite de locataires, moindres fréquentations, portefeuille de projets revu en baisse et valeurs du patrimoine en repli : tout se conjugue pour remettre en cause le statut de valeur défensive des foncières.

Si, à long terme, leurs plus grands centres commerciaux devraient rester des pièces maitresses dans la distribution de détail,

Lire la suite sur LeRevenu.com

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M580348
    07 août16:51

    Moi je ne sais pas pour vous, mais je sors de Westfield Vélizy et je peux vous assurer que c'est plein, j'ai pleinement confiance à URW, et j'espère que la tour Triangle sera construite en 2024

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer