Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une semaine sur les marchés : le récap du 31 août au 4 septembre
Boursorama04/09/2020 à 14:03

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Lundi 31 août 

Le fait du jour

Pour cette dernière séance du mois d'août, le CAC 40 a terminé la séance sous le seuil des 5000 points (-1,11% à 4947,20 points). Après avoir profité de la publication de l'indice chinois des directeurs d'achats (PMI) du secteur des services, l'essoufflement de Wall Street a pesé sur la tendance. Toutefois, à l'issue du mois d'août, les espoirs d'un retour progressif à une activité économique normale ont permis au CAC 40 d'afficher une hausse de 3,42%. 

Outre-Atlantique, la Bourse de New York a achevé le meilleur mois d'août depuis 1984 pour le Dow Jones et depuis 1986 pour le S&P 500. Son indice vedette termine toutefois la séance sur une note mitigée avec un recul de 0,78% à 28.430,05 points, le S&P 500 s'est replié de 0,22% à 3.500,31 points (avec toutefois une progression de 7% sur le mois, effaçant ainsi toutes les pertes subies depuis le début de la propagation de l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis), le Nasdaq est de son côté monté de 0,68% à 11.775,46 points.

Valeur(s) en vue

L'actualité des valeurs de la place parisienne est dominée par l'annonce la veille de Veolia Environnement d'une offre d'achat sur les 29,9% qu'Engie possède dans Suez. Résultat : le titre du groupe Suez a bondi de 18,5% tandis que Veolia et Engie ont respectivement gagné 5,73% et 4,67%.

Mardi 1er septembre

Le fait du jour

Après avoir varié entre -1,1% et +0,94%, l'indice phare parisien termine en recul (-0,18% à 4938,10 points) notamment pénalisé par le record de l'euro à 1,20 dollar, un plus haut depuis deux ans atteint brièvement pendant la séance. En outre, les nouveaux cas de contaminations au Covid-19 ont pesé sur le moral des investisseurs.

Outre-Atlantique, les marchés se montrent rassurés par l'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur manufacturier en Chine qui s'est établi à 53,1 en août, contre 52,8 le mois dernier. A l'issue de cette première séance du mois de septembre, le Dow Jones a gagné 0,76% à 28.645,66 points, l'indice S&P 500 a grimpé de 0,75% à 3.526,65 points tandis que le Nasdaq s'est apprécié de 1,39% à 11.939,67 points.

Valeur à suivre

La forte contraction du marché automobile français au mois d'août : 19,8% par rapport à la même période de 2019, a pénalisé les valeurs liées au secteur. Renault s'est replié de 4,47%, Peugeot de 2,44%, tout comme l'équipementier Michelin qui a reculé de 0,66%.

Mercredi 2 septembre

Le fait du jour

La dynamique à Wall Street continue de porter le CAC 40. La publication des derniers chiffres de l'activité dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis (avec un indice ISM en août à son plus haut niveau depuis novembre 2018) vient accentuer l'appétit pour le risque des investisseurs. L'indice CAC 40 affiche une progression de 1,90% à 5.031,74 points.

Outre-Atlantique, les (mauvais) chiffres de l'enquête ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis en août (avec 428.000 nouveaux postes contre 950.000 attendus) ne sont pas parvenus à freiner l'enthousiasme des investisseurs. Le Dow Jones a progressé de 1,59% à 29.100,50 points, le S&P 500 a gagné 1,54% à 3.580,84 points et le Nasdaq a depassé le seuil des 12.000 points (+0,98% à 12.056,44 points).

Valeur à suivre

Contre la tendance générale, Vallourec (coté sur le SBF 120) a chuté de 9,72%. Le producteur de tubes sans soudure en acier, qui a creusé ses pertes au deuxième trimestre en raison de la chute brutale des cours du brut, a indiqué vouloir élargir les discussions sur sa restructuration financière à l'ensemble de ses créations bancaires et obligataires.

Jeudi 3 septembre

Le fait du jour

Après avoir évolué en forte hausse de nouveau porté par l'espoir d'un vaccin contre le Covid-19, le CAC 40 a finalement glissé à l'ouverture des marchés américains pour clôturer en territoire négatif (-0,44% à 5009,52 points). L'indice phare parisien est emporté par le dérapage des valeurs technologiques outre-Atlantique (Alphabet, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft perdaient plus de 4% en séance).

Outre-Atlantique, la Bourse de New-York a enregistré sa pire séance depuis juin : le Dow Jones s'est enfoncé de 2,78% 28.292,73 points, le S&P 500 a chuté de 3,51% à 3.455,06 points tandis que le Nasdaq a littéralement plongé : -4,96% à 11.458,10 points.

Valeur à suivre

Les valeurs du secteur automobile profitent de l'annonce du plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans. Renault a progressé de 3,22% tandis que Peugeot s'est offert une hausse de 2,58%. A l'inverse, le secteur technologique a lourdement pâti de la chute de la tech américaine : ST Microelectronics et Wordline ont reculé respectivement de 6,92% et de 5,73%.

Vendredi 4 septembre

Le fait du jour

Séance extrêmement volatile à la Bourse de Paris qui guettait impatiemment les chiffres officiels de l'emploi américain publiés en début d'après-midi. Malgré un taux de chômage bien meilleur qu'attendu, et une légère progression en début d'après-midi, le CAC 40 est retombé en territoire négatif emporté par la tendance baissière outre-Atlantique. 

Valeur(s) en vue

Le secteur automobile est toujours recherché au lendemain de l'annonce du plan de relance pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Si les constructeurs automobiles en bénéficient, les équipementiers cotés sur le SBF 120 sont également bien orientés. 

De son côté, la filière bancaire profite de l'annonce du projet de fusion des banques espagnoles CaixaBank et Bakia. 

Valeurs associées

Euronext Paris +1.05%
Euronext Paris -1.33%
Euronext Paris -0.40%
Euronext Paris +2.14%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +2.77%
Euronext Paris -0.97%
Euronext Paris +6.44%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer