Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Une semaine sur les marchés : le recap du 16 au 20 mai
information fournie par Boursorama20/05/2022 à 17:45

(Crédits photo : Unsplash -  )

(Crédits photo : Unsplash - )

Lundi 9 mai

CAC 40 : -0,23% à 6347,77 points

Le fait du jour

Une statistique en provenance de la Chine est venue plomber l'ambiance dès le début de la semaine. Les ventes au détail ont en effet chuté de plus de 11% en avril par rapport à avril 2021, soit près de deux fois plus qu'attendu par les analystes. Malgré tout, le CAC 40 parvient à limiter la casse et ne céder que 0,23%.

Valeur en vue

Nouveau coup dur pour Valneva qui abandonne 19% après l'annonce d'une possible annulation du contrat d'achat de vaccins contre le covid conclu par la Commission européenne.

Mardi 10 mai

CAC 40 : +0,51% à 6116,91 points

Le fait du jour

Le CAC 40 a fini cette séance dans le vert porté par de bonnes statistiques américaines. Les ventes au détail d'avril aux Etats-Unis ressortent en hausse de 0,9%, plutôt en ligne avec les attentes, et ont été révisées à la hausse pour le mois précédent : +1,4% contre +0,5% en première lecture. Malgré l'inflation très forte, le consommateur américain tient bon !

Valeur en vue

Engie a enregistré un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en progression de 49% au premier trimestre, à 4,6 milliards d'euros. Fort de ce bon début d'année, le groupe a relevé ses objectifs 2022 visant notamment désormais un résultat net récurrent, part du groupe compris entre 3,8 à 4,4 milliards d'euros, contre 3,1 à 3,3 milliards précédemment. Le premier fournisseur de gaz en France a indiqué s'être mis d'accord avec son homologue russe Gazprom sur un mécanisme, en cours de mise en place, lui permettant de respecter ses obligations de paiement du gaz russe en roubles, tout en évitant le risque lié aux devises.

Mercredi 11 mai

CAC 40 : +2,50% à 6269,73 points

Le fait du jour

Après quatre séances de hausse à Paris au cours des six dernières journées de cotation, les investisseurs se font plus prudents. En fin de matinée, ils avaient pris connaissance des derniers chiffres de l'inflation en zone euro, à +7,4% en avril 2022 en glissement annuel, stable par rapport à mars, selon Eurostat. De son côté Wall Street craque : pire séance depuis juin 2020, à cause notamment d'une série de mauvaises annonces des acteurs de la grande distribution faisant craindre sur la consommation et les profits des entreprises outre-Atlantique.

Valeur en vue

Nouveau coup de tabac sur Orpéa avec une basse de plus de 19% en une séance. En cause des révélations de Mediapart et Investigate Europe sur l'existence d'une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d'actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour "abus de biens sociaux", révèle Mediapart.

Jeudi 12 mai

CAC 40 : -1,26% à 6272,71 points

Le fait du jour

La séance ereintante sur les marchés américains la veille se ressent sur les marchés européens. Le CAC 40 termine la journée en repli de 1,26% vers les 6.273 points et 3,7 milliards d'euros échangés. Ca aurait pu être pire, l'indice cédant jusqu'à 2,5% en séance.

Valeur en vue

Veolia chute après avoir pourtant publié des résultats solides au premier trimestre grâce notamment à l'intégration de Suez. Mais la prudence du groupe qui s'est contenté de maintenir ses objectifs 2022 a pu décevoir : Veolia vise toujours une progression organique de son excédent brut d'exploitation comprise entre 4 et 6%, objectif sur lequel il s'est dit "en avance" au premier trimestre.

Vendredi 13 mai

CAC 40 : +0,20% à 6285,24 points

Le fait du jour

La Bourse de Paris rebondit soutenue par la décision de la Chine d'abaisser ses taux : la banque centrale chinoise a fait part dans la nuit de sa décision de réduire son taux préférentiel de prêts à plus de cinq ans de 15 points de base pour le ramener à 4,45%.

Valeur en vue

En recul hier après l'annonce de pertes réduites au premier trimestre et un plan de 3000 suppressions de postes dans le monde, Vallourec rebondit de façon significative aujourd'hui, grimpant de presque 7%.

LG (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.88%
Euronext Paris -0.94%
Euronext Paris -0.55%
Euronext Paris +1.00%
Euronext Paris -0.66%

1 commentaire

  • 21 mai10:55

    Le pouvoir d'achat est très fortement plombé pour les Français, déjà par l'augmentation non objective des tarifs de l'électricité de +41% sur 2022 et 2023, EDF devant suivre obligatoirement les directives du gouvernement qui est actionnaire à 84% de l'entreprise EDF. Bruxelles n'y est pas pour rien non plus, il pousse à la roue pour favoriser ces augmentations. Pourtant notre électricité EDF est la moins chère d'Europe.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.