1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une semaine en Bourse : le récap du 13 au 17 janvier
Boursorama17/01/2020 à 16:05

(Crédits photo : Unsplash - Franck Busch )

Lundi 13 janvier

Le fait du jour

L'actualité géopolitique continue de rythmer les marchés. Dans l'attente de la signature en milieu de semaine du premier volet d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, la prudence est le maître mot chez les investisseurs.

Sur la place parisienne, l'action Renault n'en finit plus de désintéresser les investisseurs. Après la saga du PDG fugitif Carlos Ghosn, ce sont des révélations du Financial Times sur un éventuel divorce entre Renault et Nissan qui font chuter l'action de près de 3% à 40,66 euros après avoir touché à 40,16 euros son plus bas niveau depuis sept ans. Le CAC 40 termine la séance presque à l'équilibre -0,02% vers les 6.036 points avec seulement 2,9 milliards d'euros échangés.

Valeur en vue

Gaztransport & Technigaz (GTT) domine les hausses du jour devant Bureau Veritas. Morgan Stanley a relevé son conseil sur le groupe de certification de "pondérer en ligne" à "surpondérer" sur le titre et remonte son objectif de cours de 24 à 26,50 euros.

Mardi 14 janvier

Le fait du jour

La perspective de la signature de la phase 1 de l'accord entre les Etats-Unis et la Chine mercredi ne parvient pas à dynamiser les marchés. La séance est rythmée par les premiers résultats semestriels des grandes banques américaines. Si JP Morgan Chase et Citigroup affichent des résultats supérieurs aux prévisions - notamment soutenues par les activités de trading en fin d'année - Wells Fargo toujours plombée par le scandale des faux comptes bancaires dévoile des résultats en forte baisse : le bénéfice net chute de 55% au quatrième trimestre 2019.

Valeur en vue

Le spécialiste de la valorisation des minéraux Imerys prend les commandes du SBF 120 en profitant d'un relèvement de recommandation de Oddo BHF passant de « neutre » à « achat » avec un objectif de cours remonté de 37 à 60 euros.

Mercredi 15 janvier

Le fait du jour

Les opérateurs s'abstiennent de toute initiative et attendent avec une certaine nervosité la signature du premier volet de l'accord entre Pékin et Washington qui marquera une désescalade des tensions commerciales entre les deux pays. A la Bourse de Paris, la séance du jour est rythmée par les changements de recommandations. Le CAC 40 a peu évolué avant de baisser en début d'après-midi pour terminer la séance vers les 6033 points dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. A contrario, les indices boursiers américains poursuivent leur progression. Le Dow Jones et le S&P 500 terminent ainsi à de nouveaux sommets historiques.

Valeurs en vue

Altran Technologies bondit de 2,78% à 14,44 euros s'ajustant sur le relèvement de l'offre de Capgemini à 14,50 euros par action. Un prix qualifié de « ferme et définitif » par la SSII dirigée par Paul Hermelin tandis que L'Oréal bat un nouveau record absolu à 269,80 euros en cours de séance.

La société d'investissement Eurazeo bénéficie d'un relèvement de recommandation de la banque Goldman Sachs de « neutre » à « achat » sur le titre avec un objectif de cours légèrement remonté de 75 à 76 euros.

Jeudi 16 janvier

Le fait du jour

Accueillant favorablement la signature de la phase 1 de l'accord entre Washington et Pékin, surfant sur la vague d'indicateurs économiques encourageants, et galvanisés par les très bons résultats de Morgan Stanley, les grands indices de la Bourse de New York inscrivent des records dès l'ouverture jeudi. A Paris, le CAC 40 piétine et clôture 0,11% à 6.039,03 points après un plus bas à 6.021,03.

Valeur en vue

Kering est en apesanteur. Le groupe de luxe n'en finit plus de grimper et signe la plus forte hausse du CAC 40 du jour bénéficiant d'un relèvement d'objectif de cours de Deutsche Bank de 520 à 580 euros, affichant ainsi un gain de près de 5% depuis le début d'année et après une hausse de 45% sur un an glissant.

Vendredi 17 janvier 

Le fait du jour

Enfin ! Après une semaine atone, l'ndice phare parisien se décide à sortir de sa torpeur. À Paris, le CAC 40 termine vers les 6101 points après un pic à 6.109,81 points dans la matinée, son plus haut niveau depuis juillet 2007. Aux Etats-Unis, la saison des résultats du quatrième trimestre s'achève. La Bourse de New-York était bien partie pour jouer les prolongations côté records... mais elle se montre plutôt hésitante. 

Valeurs en vue

Fnac-Darty perd 7,25% en séance. Plombé par les mouvements sociaux de fin d'année, le groupe a annoncé jeudi après Bourse un manque à gagner de 70 millions d'euros en décembre en raison des mouvements sociaux.

Pour EDF c'est une séance électrique ! L'action tire profit des annonces du gouvernement visant à réformer le mécanisme de régulation des prix de l'énergie nucléaire, et grimpe de 9,81% en séance pour clôturer à 11,14 euros. 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5309.9 -3.38%
50.5 -1.67%
26.495 -2.70%
25.59 -4.23%
38.38 -3.28%

Les Risques en Bourse

Fermer