Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une majorité de Français veut rester dans l'UE mais considère que le Brexit n'est "pas si grave"

Boursorama20/07/2016 à 13:53

Les déboires politiques du Brexit ont globalement provoqué une montée du sentiment pro-européen dans le reste de l'Europe, montre une enquête de l'Ifop.

Les Français seraient 53% à vouloir rester au sein de l’UE et 26% à vouloir en sortir si la question leur était posée par référendum. Au sujet du Brexit, les Français sont partagés entre compréhension et incompréhension, mais considèrent globalement que l’événement n’est « pas si grave ».

Contrairement au Royaume-Uni, la France et les autres grands Etats de la zone euro voient toujours leur avenir bien ancré au sein de l’Union européenne.

La contagion du Brexit tant redoutée ne semble pas avoir lieu, et les sentiments pro-européens se sont même renforcés par rapport à l’année 2014. Les démissions en chaîne des leaders du « Brexit », qui fuient les responsabilités suite à leur victoire, n’y est probablement pas pour rien.

Les Français, Allemands, Italiens et Espagnols veulent majoritairement rester dans l’UE

Selon un sondage réalisé dans six pays européens par l’institut Ifop à la suite du Brexit, les Français seraient 53% à souhaiter que leur pays reste au sein de l’Union européenne, tandis que seuls 26% d’entre eux préfèreraient une sortie.

Cet ancrage pro-européen est encore plus net en Allemagne, où 65% des Allemands souhaiteraient rester au sein de l’UE tandis que 18% souhaitent en sortir.

Les Italiens restent majoritairement pro-européens (52%) mais près d’un tiers d’entre eux (31%) préfèreraient sortir de l’Union.

L’envie d’appartenance à l’UE se retrouve dans les trois autres pays où l’enquête a été menée par l’Ifop, à savoir l’Espagne (67% pour / 17% contre), la Belgique (61% / 19%) et la Pologne (84% / 16%, ce dernier résultat éliminant les indécis).

Egalement interrogés sur le fait que l’appartenance à l’UE soit « plutôt une bonne chose » ou « plutôt une mauvaise chose », 67% des Français et 81% des Allemands et des Espagnols estiment que cela est « plutôt une bonne chose ». En novembre 2014, les Français n’étaient que 57% et les Allemands 62% à afficher cette même opinion. L’Italie, malgré une remontée semblable du sentiment pro-européen, conserve un fort contingent d’eurosceptiques : 41% des Italiens estiment que l’appartenance à l’UE est « plutôt une mauvaise chose ».

Les Européens partagés entre compréhension et incompréhension sur le Brexit

Au sujet du Brexit, les sondés ont dû répondre à la question « Personnellement, qu’avez-vous ressenti suite à cette décision des Britanniques ? », en choisissant une seule réponse entre la compréhension, l’incompréhension, l’indifférence, l’inquiétude, l’enthousiasme, la tristesse et la colère.

Malgré l’ancrage pro-européen des Français, 23% d’entre eux ont principalement ressenti de la « compréhension » face à ce vote, mais « l’incompréhension » arrive au coude-à-coude (22%). 17% des sondés ont principalement ressenti de l’indifférence, 16% de l’inquiétude, 10% de l’enthousiasme, 8% de la tristesse et 4% de la colère.

En Allemagne, l’incompréhension au sujet du Brexit a largement dominé (45% des sondés) tandis que seuls 15% ont affiché leur « compréhension » à ce sujet.

En Espagne comme en Pologne, c’est le sentiment d’inquiétude qui a dominé (28% des Espagnols, 31% des Polonais).

Brexit : « pas si grave » pour la plupart des Européens

Toujours au sujet du Brexit, 58% des Français considèrent malgré tout que l’événement n’est « pas si grave que cela car le Royaume-Uni a toujours eu un statut à part en Europe ». Seuls 29% des Français considèrent que le Brexit est « assez grave » et 13% « très grave ».

Les écarts sont moins larges en Allemagne, en Italie et en Espagne. 41% des Allemands considèrent que l’événement n’est « pas si grave », 34% « assez grave » et 25% « très grave ». À l’inverse de la tendance globale, les Polonais sont une majorité à considérer que le Brexit est « très grave ».

Quel que soit le pays, une majorité des sondés (France : 55%) considère que l’économie britannique sera « affaiblie » par le Brexit. Très peu (France : 12%) estiment que celle-ci sera « dynamisée ».

Le sondage de l’Ifop a été réalisé du 28 juin au 6 juillet auprès d’un échantillon d’environ 6.000 personnes, 1.000 par pays, représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus. Les réponses ont été obtenues par questionnaire auto-administré en ligne.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

8.775 +2.27%
0.472 +6.55%
0.26 -2.44%
33.75 0.00%
71.62 +1.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.