Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Une bonne partie des sociétés de gestion en retard sur l'inclusion du handicap, selon l'AFG
information fournie par Newsmanagers30/11/2021 à 10:15

(NEWSManagers.com) - L'Association Française de la Gestion financière (AFG) a présenté ce 23 novembre le résultat de sa première enquête sur l'inclusion du handicap au sein des sociétés de gestion de portefeuilles (SGP).

Les personnes en situation de handicap constituent quelques 7% de la population française et 3,8% des salariés, selon les chiffres de la Dares de 2018. Mais, dans la gestion d'actifs, ils ne représentaient qu'entre 0,5% et 1,3% des recrutements entre 2018 et 2020, souligne l'AFG. Et le constat de son enquête n'est pas encourageant. La prise en compte du sujet est en effet très hétéroclite au sein de l'industrie. " De réelles disparités existent concernant les dispositifs organisationnels et les politiques volontaristes mis en œuvre par les SGP. La représentation des personnes en situation de handicap dans les différents métiers de la gestion doit progresser" , note l'association.

Pour un tiers des sociétés interrogées, le sujet est pris à bras le corps, tandis qu'un autre tiers ne s'en préoccupe pas du tout. Et le dernier tiers s'y attaque uniquement pour des raisons réglementaires. De même, la moitié des sociétés étudiées n'a pas de dispositif organisationnel dédié au handicap. Et dans ce dernier groupe, la moité n'a pas de connaissances sur le sujet. " Elles ignorent notamment les conditions d' accès au statut de travailleur handicapé ainsi que les droits afférents à sa reconnaissance ou le cadre législatif entourant l' obligation d' emploi des salariés handicapés" , explique l'association.

Pour favoriser l'emploi de personnes handicapées, 29% des sociétés interrogées souhaitent s'appuyer sur des prestataires externes en matière de recrutement, d' accompagnement à la reconnaissance de qualité de travailleur handicapé et la mise en contact avec des sous-traitants spécialisés les aideraient dans leurs démarches. Un tiers des sociétés y a déjà recours, et pour 79 % de ces dernières, ces contrats de sous-traitance ont permis une réduction du montant de leur contribution AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées), indique l'AFG.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.