Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

«Une baisse de 15% des actions est probable à court terme»
Le Revenu21/09/2020 à 09:01

Véronique Riches-Flores, présidente de RichesFlores Research. (© DR)

Véronique Riches-Flores, présidente de RichesFlores Research. (© DR)

Selon Véronique Riches-Flores, présidente de RichesFlores Research, les valorisations boursières sont trop élevées. Les anticipations de croissance et de bénéfices pour 2021 et 2022 devraient diminuer dans les prochains mois.

La reprise mondiale s'essouffle, selon Véronique Riches-Flores de RichesFlores Research. En témoigne la faible dynamique des ventes au détail aux États-Unis et des activités dans les services encore déprimées (trafic aérien, tourisme, commerce, restauration, etc.).

Malgré le rebond spectaculaire des indicateurs d'activité qui a suivi la sortie du confinement, 11 millions d'emplois ont été perdus aux États-Unis. L'économie chinoise peine aussi à relancer la croissance, pénalisée par le recul de ses exportations.

Le risque lié au virus est toujours présent et la crise sanitaire n'a fait qu'amplifier des crises sous-jacentes déjà présentes, dont le surendettement des entreprises et des Etats sous perfusion.

Entreprises et États sous perfusion 

Cet endettement excessif obère la reprise de l'investissement. L'économiste estime qu'il rend peu crédible le scénario d'une reprise de l'inflation cyclique.

Les tensions géopolitiques et commerciales sont là pour durer. Les anticipations de croissance mondiale pour 2021 et 2022 paraissent donc fragilisées.

Véronique Riches-Flores pense que les marchés ont «grillé les étapes» et que les prévisions de croissance devraient être revues en baisse. Elle prévoit une réduction des anticipations de profits d'entreprises pour les deux trimestres à venir.

Le risque souverain

Lire la suite sur LeRevenu.com

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • olivejpa
    06 octobre10:47

    Alors Mme Flores, encore gouré dans votre analyse on.dirait!Ca.va, votre mediocrité ne.vous empeche pas de dormir? Il serait bien de.penser à une reconversion pro, nan? Quant au.revenu, je leur predit un avenir sombre, car franchement ils sont à cote de la plaque depuis bien longtemps, cela risque enfin de se voir

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer