Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trump, de retour au Bureau ovale, se dit béni d'avoir attrapé le coronavirus
Reuters08/10/2020 à 02:04

(Actualisé tout du long, ajoute déclarations de Trump)

par Jeff Mason et Steve Holland

WASHINGTON, 8 octobre (Reuters) - Donald Trump, qui a effectué mercredi son retour dans le Bureau ovale de la Maison blanche, a déclaré qu'avoir attrapé le coronavirus a été une "bénédiction" lui ayant permis de découvrir des traitements expérimentaux, qu'il a promis de rendre disponibles gratuitement pour tous les Américains.

Le président républicain, désireux de relancer sa campagne électorale pour obtenir le mois prochain un second mandat au détriment du démocrate Joe Biden, a répété qu'il se sentait très bien depuis le début de sa convalescence. Il avait été hospitalisé vendredi au centre médical militaire Walter Reed, à proximité de Washington, pour être soigné contre le COVID-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus.

"Je pense que ce fût une bénédiction de Dieu d'avoir attrapé (le coronavirus). C'était un mal pour un bien", a déclaré Donald Trump, qui a été critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire ayant causé plus de 210.000 décès aux Etats-Unis et pour avoir mis en danger les membres de son équipe en dissuadant de porter un masque à la Maison blanche et lors de meetings électoraux.

Donald Trump a ajouté qu'il avait pu découvrir directement les traitements contre le COVID-19, citant les produits des laboratoires Regeneron REGN.O et Eli Lilly LLY.N . "Je veux vous procurer ce que j'ai eu. Et je vais le rendre gratuit", a-t-il dit en s'adressant aux Américains dans une vidéo publiée sur Twitter.

Un peu plus tôt, la Maison blanche a indiqué que le président républicain avait effectué son retour dans le Bureau ovale pour être informé des discussions sur un nouveau plan de soutien à l'économie et de l'évolution de l'ouragan Delta, seulement deux jours après sa sortie de l'hôpital.

Un représentant de la présidence américaine a fait savoir que Donald Trump avait utilisé le jardin de la Maison blanche pour se rendre à son bureau afin de ne pas risquer d'exposer des membres du personnel au coronavirus, même si le médecin de Trump a indiqué dans la journée que ce dernier ne présentait plus de symptômes du COVID-19.

IMPATIENT DE REPARTIR EN CAMPAGNE

Le secrétaire général de la Maison blanche, Mark Meadows, qui était équipé de matériel de protection pour sa réunion avec Donald Trump, a déclaré dans un entretien à la chaîne Fox News que Trump avait passé l'essentiel de l'après-midi dans le Bureau ovale, auquel l'accès a été extrêmement limité, a-t-il précisé.

Donald Trump, âgé de 74 ans, était resté dans ses appartements à la Maison blanche depuis sa sortie de l'hôpital lundi en fin de journée. Il avait toutefois continué de recourir à Twitter pour envoyer des piques à ses adversaires et minimiser la dangerosité de la crise sanitaire.

En dépit de sa maladie, le président républicain a étudié des moyens de faire passer ses messages électoraux et de rogner l'avance de son rival démocrate dans les Etats cruciaux pour l'élection présidentielle du 3 novembre, ont dit des conseillers, ajoutant que Trump avait bien l'intention de prendre part au débat avec Biden prévu le 15 octobre à Miami.

Le coup de pouce électoral dont Donald Trump pouvait espérer bénéficier en offrant une nouvelle aide directe aux Américains pour faire face à l'impact de la crise sanitaire s'est semble-t-il envolé après que le locataire de la Maison blanche a subitement gelé mardi les négociations avec les démocrates, après plusieurs semaines de désaccord sur le montant d'un nouvel ensemble budgétaire.

Donald Trump s'est décrit comme un homme ayant réussi à vaincre la maladie provoquée par le nouveau coronavirus et à en être sorti plus fort, appelant les Américains à ne pas avoir peur du virus.

Selon un sondage Reuters/Ipsos mené du 2 au 6 octobre, 56% des personnes interrogées ont dit désapprouver la manière dont Donald Trump a géré l'épidémie de coronavirus, tandis que 38% ont dit approuver son action.

(avec Lisa Lambert et Chris Kahn; version française Jean Terzian)

Valeurs associées

NASDAQ +0.78%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer