Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Trading : faut-il faire confiance aux influenceurs ?
information fournie par Le Revenu13/05/2022 à 07:02

Payés par des sites de trading pour délivrer des conseils de placements, ou auteurs de tweets suivis par des millions de followers, les stars des réseaux sociaux influencent de plus en plus le marché. (© Shutterstock/AFP/D HULL)

Payés par des sites de trading pour délivrer des conseils de placements, ou auteurs de tweets suivis par des millions de followers, les stars des réseaux sociaux influencent de plus en plus le marché. (© Shutterstock/AFP/D HULL)

Nabilla donne des conseils sur le bitcoin, Elon Musk fait bondir le cours d'une entreprise inconnue au Texas en un seul tweet… les stars des réseaux sociaux s'incrustent aussi dans le monde de la finance. Au-delà de l'anecdote, est-il raisonnable de faire confiance à ceux qui, sur YouTube ou Twitter, s'autoproclament conseillers financiers ?

Ne les appelez surtout pas influenceurs ! Dans le monde feutré du trading et de la Bourse, la notion d’influence sent toujours un peu le souffre. Lorsque des célébrités de téléréalité telles que Nabilla, en France, ou Kim Kardashian, aux États-Unis, sont payées pour faire la promotion des sites de trading de cryptomonnaies, le scandale n'est pas loin.

Alors quand on questionne des traders et analystes stars des réseaux sociaux comme Nicolas Cheron ou Benoist Rousseau sur le rôle des «influenceurs en Bourse», ils vous renvoient dans les cordes.

«Je n’utilise l’incroyable puissance des réseaux sociaux que pour partager mes convictions et mes connaissances», assure Nicolas Cheron, analyste et stratégiste pour Zonebourse. L’homme, à la tête d’une communauté de 90.000 followers sur son compte Twitter et de 73.000 abonnées à sa chaîne YouTube, se défend donc d’influencer qui que ce soit. Même discours pour Benoist Rousseau et ses près de 30.000 abonnées à la chaîne de l’Andlil. «Une simple communauté active de passionnés» avec qui il échange ses conseils, ou plutôt ses «convictions», pour utiliser un terme qui évite les problèmes de «compliance».

Elon Musk et son chien

On est loin des frasques de l’Américaine Cathie Wood, un ovni dans le monde de la finance, qui fascine son 1,3 million de followers autant qu’elle agace les traders les plus chevronnés, et qui ne se lasse pas

Lire la suite sur LeRevenu.com

11 commentaires

  • 13 mai09:48

    perso ni dieu ni maitre,et très content:)


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.