Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Thales : le titre dans le vert après les tensions géopolitiques et une note de Berenberg
information fournie par AOF 15/04/2024 à 16:54

(AOF) - Thales (+1,23% à 160,75 euros) enregistre l'une des plus fortes hausses du CAC 40 dans le contexte du regain de tensions au Moyen-Orient. L'action de l'entreprise de défense voit son titre progresser aussi après le maintien de recommandation de Berenberg. Le bureau d'études reste à l'Achat sur le titre tout en rehaussant son objectif de cours de 165 à 180 euros. "L'action Thales s'est bien comportée depuis la publication des résultats annuels le 5 mars, avec une hausse de 15%, explique Berenberg.

"Nous pensons que le titre pourrait continuer à progresser en 2024 grâce à une accélération des commandes de défense et à la prochaine journée investisseurs en novembre", précise le broker.

Selon lui, "les prises de commandes de Thales augmenteront de 25% en glissement annuel au premier trimestre pour atteindre 4,27 milliards d'euros".

Le bureau d'études souligne en outre que la valorisation des actifs Thales est attrayante avec un PER 2024 de 18,4 pour une croissance annuelle moyenne du bénéfice par action attendue à 10% entre 2025 et 2027.

Berenberg affiche, de plus, son optimisme quant à la santé financière de l'entreprise. Le broker table sur un chiffre d'affaires en croissance de 6,2% en organique (8,6% en publié) pour s'élever à 4,37 milliards d'euros au premier trimestre. La division Défense & Sécurité (D&S) devrait afficher une croissance organique de 9% sur ce trimestre.

Berenberg prévoit une croissance organique du chiffre d'affaires de 5% dans le secteur de l'aérospatiale et une baisse organique de 1% dans le secteur de l'identité et de la sécurité numériques (DIS), reflétant une faiblesse persistante dans le secteur des cartes à puce.

En outre, le bureau d'études anticipe une contribution de 2,4 points de pourcentage des fusions-acquisitions au niveau du groupe, reflétant principalement la contribution complète sur trois mois de l'acquisition de 3,6 milliards de dollars d'Imperva dans le domaine de la cybersécurité, qui a été clôturée en décembre 2023.

Le regain de tensions au Moyen-Orient bénéficie aux valeurs de la défense

Par ailleurs, les actions du secteur de la défense progressent à la suite de l'intensification des tensions géopolitiques au Moyen-Orient. Ce weekend, l'Iran a lancé plus de 300 drones et missiles contre Israël. Cette attaque est une réponse au bombardement du consulat iranien à Damas, en Syrie, le 1er avril dernier, une attaque que le régime iranien a attribué à Israël.

Hier, le G7 s'est réuni en urgence par visioconférence pour appeler à la désescalade.

Par conséquent, le titre Dassault Aviation progresse de 1,95% à 208,80 euros. A Londres, l'action Bae Systems s'adjuge 2,37% à 1349 pence.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.48%
Euronext Paris +0.75%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 15/04/2024 à 16:54:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.