1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Télécoms-L'Arcep propose un nouvel encadrement du tarif de dégroupage
Reuters05/10/2017 à 18:14

    PARIS, 5 octobre (Reuters) - L'Arcep, l'autorité française 
des télécoms, propose un nouvel encadrement du tarif de 
dégroupage pour la période 2018-2020 afin d'accroître la 
visibilité des opérateurs confrontés aux investissements 
importants que nécessite la transition vers le très haut débit. 
    Le dégroupage est l'opération technique qui permet 
l'ouverture du réseau téléphonique local à la concurrence. 
    L'opérateur historique Orange  ORAN.PA  étant détenteur et 
gestionnaire du réseau national de cuivre téléphonique, le tarif 
du dégroupage détermine le coût de location du réseau fixe de 
cuivre d'Orange pour les opérateurs alternatifs.  
    Ce tarif est répercuté dans le prix des box des particuliers 
et permet à Orange de financer en partie l'entretien du réseau 
de cuivre. 
    L'Arcep, dans un communiqué, indique qu'elle propose un 
plafond du tarif récurrent mensuel du dégroupage total de 9,31 
euros en 2018, 9,41 euros en 2019 et 9,51 euros en 2020.  
    Le prix du dégroupage était de 9,10 euros par mois en 2016 
et de 9,45 euros par mois en 2017. 
    En outre, il n'est pas prévu de modulation géographique du 
dégroupage, les incitations favorables à l'investissement et à 
la migration vers le FttH (déploiement de la fibre optique 
depuis le lieu d'implantation des équipements jusqu'au local de 
l'abonné) étant jugées en place. 
    Afin d'accompagner la migration des abonnements vers le très 
haut débit, l'Autorité propose aussi d'abaisser de 15 euros à 5 
euros le tarif des frais de résiliation du dégroupage total.  
    L'Arcep propose enfin un plafond des tarifs récurrents 
mensuels de la composante accès du bitstream ("ADSL nu") à 
destination du marché de masse, de 13,19 euros en 2018, 13,30 
euros en 2019 et 13,41 euros en 2020.  
    Une consultation publique est ouverte jusqu'au 6 novembre 
sur ces propositions.  
     
    Le communiqué de l'Arcep : 
    http://bit.ly/2fNeotQ 
    La consultation publique : 
    http://bit.ly/2wzYKZL 
     
 
 (Dominique Rodriguez, édité par Pascale Denis) 
 

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -0.12%
Euronext Paris -1.76%
Euronext Paris +0.35%
Euronext Paris +0.59%
Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer