Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Target attendu en forte hausse après ses prévisions de fin d'année
information fournie par AOF 15/11/2023 à 14:27

(AOF) - Target, dont l'action bondit de 10% en avant-Bourse, a annoncé mercredi anticiper un bénéfice largement supérieur aux attentes de Wall Street pour le trimestre en cours, qui comprend les fêtes de fin d'année. Pour son troisième trimestre fiscal, l'entreprise de grande distribution située à Minneapolis dans le Minnesota a dégagé un bénéfice ajusté par action de 2,10 dollars, à comparer à un consensus de marché de 1,47 dollar.

Le bénéfice net s'est établi à 971 millions de dollars contre 712 millions un an auparavant pour des revenus ayant totalisé 25,4 milliards de dollars (-4,2%) sur la période, contre 25,2 milliards de consensus.

Côté perspectives, le groupe envisage désormais, pour son quatrième trimestre fiscal, période des fêtes de fin d'année, un bénéfice ajusté par action allant de 1,90 à 2,60 dollars, contre environ 2,2 dollars de consensus.

"Bien que le chiffre d'affaires ait été conforme à nos attentes, le BPA a largement dépassé nos prévisions', précise le PDG Brian Cornell, qui met en avant 'l'engagement de son équipe envers l'efficacité et la gestion disciplinée des stocks".

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur de la distribution spécialisée

Les inquiétudes subsistent

D'après la Fédération du commerce spécialisé, Procos, en octobre 2022, l'activité a reculé de 1,5% sur un an. Néanmoins l'activité de la beauté-santé (+ 5,2 %) et de l'alimentaire spécialisé (+ 3,5 %) sont dynamiques par rapport à octobre 2021. La fréquentation des points de vente a été très impactée par les problématiques de carburant et une météo défavorable. Par rapport à octobre 2019, année pré-covid, la baisse de fréquentation est très forte (- 20,9 % en octobre). Les centres commerciaux et la périphérie sont plus impactés que les centres-villes avec un écart de quatre à cinq points.

Plusieurs motifs d'inquiétude existent pour l'avenir. Les acteurs subissent un effet ciseaux très important compte tenu de l'augmentation de leurs coûts d'exploitation alors que l'évolution de la demande est très incertaine. Très peu d'enseignes peuvent répercuter sur les prix de vente la hausse de leurs coûts. La fédération demande donc, entre autres, de limiter l'indexation de l'Indice des Loyers Commerciaux à + 3,5 % pour les loyers de toutes les entreprises en 2023. Elle invoque également une urgence absolue : plafonner le prix de l'énergie pour 2023 et rétroagir sur les contrats déjà signés pour éviter que le rythme de défaillances s'accélère.

Valeurs associées

NYSE -0.28%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.