1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syrie-Un groupe rebelle de la Ghouta négocie avec la Russie

Reuters23/03/2018 à 11:11
    BEYROUTH, 23 mars (Reuters) - Faïlak al Rahman, un des deux
principaux groupes rebelles de la Ghouta orientale, va entamer
ce vendredi des discussions avec des négociateurs russes pour
"mettre fin aux souffrances humaines" dans l'enclave assiégée et
pilonnée par les forces gouvernementales syriennes et leurs
alliés, a déclaré son porte-parole à la chaîne télévisée Al
Hadath.
    Waël Alwan, porte-parole basé à Istanbul du groupe affilié à
l'Armée syrienne libre (ASL), la branche la plus modérée de la
rébellion contre Bachar al Assad, avait déclaré jeudi soir qu'un
accord de principe avait été conclu en vue d'un cessez-le-feu
qui devait entrer en vigueur à minuit dans le secteur qu'il
contrôle dans la Ghouta.
    Ce secteur englobe les localités d'Arbine, Aïn Terma et
Zamalka. En dépit de cette annonce, ces deux dernières villes
ont été la cible de nouveaux bombardements aériens vendredi
matin, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
    Des raids aériens ont aussi visé vendredi la ville la plus
peuplée de la Ghouta, Douma, tenue par les islamistes de Jaïch
al Islam, ajoute l'OSDH.
    Les combattants islamistes d'un troisième groupe insurgé,
Ahrar al Cham, ont quitté jeudi la ville d'Harasta à la suite
d'un accord d'évacuation conclu au terme d'une médiation russe.
 
    Interrogé par le journaliste d'Al Hadath sur l'hypothèse
d'un accord similaire avec Faïlak al Rahman, le porte-parole
Waël Alwan a dit ne pas vouloir entrer dans les détails des
négociations. Mais, a-t-il ajouté, "la séance de discussions du
jour vise à trouver une solution pour mettre fin aux souffrances
humaines, quel qu'en soit le coût".
    Moscou et Damas utilisent dans la Ghouta orientale une
tactique qui a largement fait ses preuves depuis l'entrée en
guerre de la Russie et de sa puissance de frappe aérienne, en
2015, pour venir à bout d'autres bastions rebelles dans le pays:
assiéger une région, la bombarder intensivement puis lancer une
opération terrestre et offrir finalement aux insurgés un libre
passage vers d'autres régions rebelles.
    

 (Lisa Barrington
Tangi Salaün pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4742.38 -1.47%
CGG
1.078 -16.17%
1.13598 +0.05%
59.86 +0.08%
1.81 -7.32%

Les Risques en Bourse

Fermer