Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Suez-Veolia : les hostilités continuent
information fournie par Le Revenu25/03/2021 à 11:08

Les deux groupes sont loin d'un accord. (© P. Marais / Suez)

Les deux groupes sont loin d'un accord. (© P. Marais / Suez)

Le feuilleton n'en finit plus. L'ex-filiale d'Engie donne un mois à son prédateur pour boucler les négociations, dans un contexte peu amène. Que faire des titres Suez et Veolia ?

La bataille se poursuit entre les deux frères ennemis de l’eau.

Cible d’une OPA depuis le 8 février, le groupe dirigé par Bertrand Camus propose une solution négociée pour sortir du conflit «par le haut».

Hausse du prix, périmètre élargi

D’abord, il demande à Veolia de remonter son prix à 20 euros – contre une offre initiale de 18 euros – puis de rétrocéder au tandem Ardian-GIP l’ensemble des activités de Suez en France, ainsi que certaines activités eau et technologie à l’international.

Soit un périmètre de 9,1 milliards d’euros sur un total de 17,2 milliards de chiffre d’affaires, pour lequel le duo Ardian-GIP est prêt à payer 11,9 milliards d’euros en cash.

Ces propositions ont aussitôt été refusées par Veolia.

Dans son projet, le groupe, qui détient 29,9% de Suez, prévoit uniquement de céder au fonds Meridiam les activités françaises de Suez – soit 5 milliards d’euros – en réponse aux exigences antitrust.

Un dessein, pour l’heure, irréalisable alors que l’ex-filiale d’ Engie a parallèlement activé sa fondation néerlandaise pour préserver son activité eau dans l’Hexagone jusqu’en septembre 2024.

Désamorçage possible, sous conditions

Cette pilule empoisonnée ne sera désactivée que si les

Valeurs associées

Euronext Paris +0.05%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.