Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Solvay annonce un accord sur les polluants éternels (PFAS) dans le New-Jersey
information fournie par AOF 28/06/2023 à 18:04

(AOF) - Solvay annonce que sa filiale américaine Solvay Specialty Polymers USA, LLC, a conclu un accord avec le Département de la protection de l'environnement de l'État du New-Jersey aux États-Unis (NJDEP) « réglant certains litiges liés aux PFAS dans le New Jersey ». Solvay paiera 75 millions de dollars au NJDEP pour dommages aux ressources naturelles (NRD) et 100 millions de dollars pour financer les projets du NJDEP pour l’assainissement liés aux PFAS autour du site Solvay de West Deptford. Le compromis comprend l’engagement de Solvay à terminer les travaux de réhabilitation entamés dès 2013.

Solvay a accepté la mise en place d'un fond de financement doté de 214 millions de dollars.

L'accord, structuré sous la forme d'une Ordonnance de Consentement Judiciaire, sera présenté au tribunal américain pour examen et approbation dans le courant de l'année, après une période de consultation publique. " Cet accord ne constitue pas une reconnaissance de responsabilité ", souligne le groupe.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur de la chimie

Rien ne va plus pour la chimie allemande

La chimie allemande, très dépendante du gaz russe, est en difficulté. Suite à des ventes en berne dans le secteur automobile et une demande en recul dans la construction, la production est en baisse de 8,5 % en 2022, avec un chiffre d'affaires global en repli de 1,6 % à 63,1 milliards d'euros. La chimie de spécialité s'en sort mieux. En revanche le taux d'utilisation des capacités de production dans la chimie de base a nettement ralenti pour atteindre moins de 80 %. Le troisième secteur industriel allemand est tenté par la délocalisation vers les Etats-Unis, où les coûts de l'énergie sont bien moindres. Avec l'Inflation Reduction Act, les Etats-Unis ont mis en place un environnement approprié aux défis actuels.

En savoir plus sur le secteur "pharmacie"

Perte de vitesse de la recherche européenne

La recherche européenne perd du terrain face à la recherche américaine et chinoise. En vingt ans, la part de l'Europe a chuté de 41 % à 31 % dans la R&D mondiale. La part de la Chine a, elle, bondi de 1 % à 8 %. Quant aux Etats-Unis, qui ont supplanté l'Europe, en 2001 ils ne consacraient que 2 milliards d'euros par an de plus que l'Europe à la R&D, alors que désormais cet écart atteint 25 milliards ! Certains experts accusent les autorités européennes de ne pas avoir déployé des politiques efficaces. Il aurait ainsi fallu mieux cibler le financement de la recherche pharmaceutique via le programme " Horizon 2020 ". La France n'arrive qu'en dix-huitième position dans le financement européen en dépit de la qualité de sa recherche. A contrario les Etats-Unis concentrent les financements sur Boston et quelques centres d'excellence.

Valeurs associées

30.79 EUR Euronext Paris -6.19%
30.79 EUR Euronext Bruxelles -3.12%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.