Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

SFDR : Les armes controversées, principale incidence négative la plus répertoriée par les fonds
information fournie par Newsmanagers12/08/2022 à 10:15

(NEWSManagers.com) - Le fournisseur britannique de données et de technologies pour les fonds d'investissement FE fundinfo a analysé plus de 78.000 fichiers EET (European ESG Templates) collectés auprès d’environ 200 sociétés de gestion.

Ces fichiers EET, créés par le groupe de travail européen du secteur financier (FinDatEx),

regroupent et harmonisent, en un modèle de fichier unique, toutes les

informations extra-financières des fonds concernés. Les distributeurs de

fonds, les fonds de fonds et les assureurs utilisent ces informations

notamment pour être en conformité dans leur reporting client quant à la

prise en compte des aspects extra-financiers tels que définis dans les

directives européennes Insurance Distribution Directive (IDD), Mifid II,

SFDR ou encore la taxonomie verte européenne.FE

fundinfo indique que les fonds analysés répertorient la part de leurs

investissements exposée aux armes controversées comme la première

principale incidence négative (principal adverse impact ou PAI)

conséquente à leurs décisions d’investissement. C’était le cas à fin

juillet pour environ 88% des fonds classés Article 8 au sens de SFDR

(qui promeuvent des caractéristiques environnementales et/ou sociales)

et plus de 96% des fonds classés Article 9 (qui ont un objectif de

développement durable) analysés par FE fundinfo.

Les fonds Article 9 répondent aux attentes sur la publication des indicateurs

Le

deuxième PAI le plus évalué par les fonds concernés à fin juillet était

la part de sociétés impliquées dans la violation des principes du Pacte

mondial des Nations unies, ce cadre d’engagement volontaire pour les

sociétés qui englobe dix principes relatifs aux droits humains, aux

normes internationales du travail, à l’environnement et à la lutte

contre la corruption. Ainsi,

respectivement 86% et 94% des fonds SFDR Article 8 et 9 analysés par FE

fundinfo publiaient des informations relatives à cette incidence

négative dans leurs rapports EET.

Le

fournisseur de données observe qu’à fin juillet, environ 96% des fonds

Article 9 et 68% des fonds Article 8 répertoriaient la part, dans leurs

portefeuilles, de sociétés actives ou exposées au secteur des énergies

fossiles.

« Comme

l’on attend des fonds Article 9 qu’ils soient totalement investis de

manière durable, ce n’est pas une surprise d’en voir un très grand

nombre évaluer les principales incidences négatives de leurs décisions

d’investissement. En outre, plus de 80% des fonds Article 9 (analysés

par FE fundinfo) prennent en compte les émissions de gaz à effet de

serre, la production d’énergie de sources d’énergie non-renouvelables ou

encore la diversité de genre au conseil d’administration des sociétés

dont ils détiennent les titres en sous-jacent », commente Matthias Breier, responsable produit ESG chez FE fundinfo.Par

ailleurs, les fichiers EET peuvent permettre aux gestionnaires de

publier des informations sur les critères adoptés par leurs fonds.

D’après les données collectées par FE fundinfo, presque un fonds sur

cinq analysé (19%) publie au moins un critère d’exclusion,

principalement les armes non-conventionnelles (17,7%), le charbon

(15,4%) et le tabac (14,7%).

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.