Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Secteur des médias : est-ce le moment d'investir ?
information fournie par Café de la Bourse04/06/2021 à 09:25

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Secteur des médias : est-ce le moment d'investir ?

Secteur des médias : est-ce le moment d'investir ?

Les médias et le secteur culturel en particulier ont été très impactés par la crise du Covid. Quand l'appétit s'est développé pour le contenu en ligne audiovisuel (films, séries, musique), le retail a lui souffert, à l'image du cinéma ou des salles de spectacle. Qui sont les acteurs du secteur des médias ? Quelles sont les grandes tendances du secteur ? Faut-il choisir d'investir en Bourse dans l'action Vivendi, l'action TF1 ou l'action M6 ? Café de la Bourse vous propose son analyse du secteur des médias en France, sous les feux des projecteurs avec le projet de rachat de M6 par TF1 !

Présentation du marché des Média

On appelle Média un moyen de distribution, de diffusion ou de communication, d'œuvres, de documents, ou toute forme de messages écrits, visuels, sonores ou audiovisuels. On peut citer le cinéma, la presse, la télévision, la radio et bien entendu Internet. Le marché des médias a souffert d'une baisse de son activité durant l'année 2020 avec les restrictions sanitaires mais devrait croître de 1,3 % par an jusqu'en 2024 selon cbnews.

Quels sont les acteurs du secteur des media ?

Secteur des médias : est-ce le moment d'investir ?

Secteur des médias : est-ce le moment d'investir ?

Les créateurs et producteurs de contenus

Les créateurs et les producteurs de contenus sont en amont de la diffusion de l'information. Ils conçoivent et réalisent les contenus. La production de contenu compte de nombreux acteurs sur sa chaîne de valeur comme les auteurs, compositeurs, les artistes ou les scénaristes :  autant de spécialistes créateurs que de supports différents en fin de compte. À ces métiers artistiques, s'associent des métiers techniques comme l'ingénieur du son, le monteur, le technicien de régie, etc

Les émetteurs ou distributeurs

Les distributeurs ou émetteurs sélectionnent des contenus produits pour les diffuseurs via leur média. D'un nombre réduit de médias disponibles pour la diffusion (presse écrite, radio et télévision principalement), les espaces et les supports se sont multipliés, notamment avec Internet. Aujourd'hui, chaque propriétaire de site internet peut jouer le rôle de distributeur en utilisant une partie des espaces du site web pour diffuser du contenu contre rémunération. Nous pouvons citer quelques noms célèbres de la distribution : Le Monde (presse écrite et digitale), YouTube (distributeur vidéo), Netflix (distributeur audiovisuel), Spotify (distributeur audio), TF1 (chaîne de télévision), RTL (radio) ou Le cinéma Gaumont Pathé (salles de spectacle).

Les agences de communication et les régies

Certaines entreprises comme les agences de communication proposent aux créateurs et producteurs une prestation de service pour les assister dans leur réalisation. En effet, les types d'audiences et de médias se complexifient et un accompagnement est parfois nécessaire pour mettre le bon niveau d'expertise dans la chaîne de valeur de la création et diffusion de contenu. Les régies mettent en relation les producteurs et les distributeurs, ou les annonceurs et les émetteurs dans un contexte publicitaire. Aujourd'hui, les grandes régies sont aussi distributeurs en France : le groupe RTL, TF1, mais on peut aussi citer Google bien évidemment ou JCDecaux. Côté Agence de communication, on compte, par exemple, les grands noms Havas ou Publicis.

Quelles sont les tendances du secteur média ?

Le regain d'intérêt pour la télévision avec le COVID ?

Les audiences télé ont augmenté au début de la crise du COVID en 2020 grâce au besoin d'information des populations, notamment sur la situation sanitaire. Cela a donc plutôt bénéficié aux chaînes d'information continue et non à la production de contenus. Les chaînes ont plutôt préféré recycler d'anciens contenus que de diffuser des nouveautés. En avril 2020, les Français passaient près de 4h40 par moyenne par jour devant la petite lucarne, et l'augmentation est particulièrement notable chez les jeunes de 15-24 ans. Néanmoins, sur le moyen terme, la télévision classique est en mutation et les investissements se dirigent vers la vidéo à la demande. Ainsi, les chaînes publiques et privées préparent des plans d'économie pour pouvoir investir dans leur infrastructure IT et leur plateforme de streaming.

La vidéo à la demande et la personnalisation du contenu

Les sites de streaming sont les grands gagnants de cette crise sanitaire : les plateformes comme Netflix ou Disney + ont vu leur nombre d'abonnés exploser en 2020, Netflix passant la barre des 200 millions selon Numerama. Et cette tendance est bien ancrée dans le paysage futur des médias avec d'excellents taux de fidélisation de ces plateformes et notamment Netflix avec un taux d'attrition d'environ 2,5 % par mois de sa base client (6,8 % pour la moyenne du marché). Des concurrents locaux avec du contenu personnalisé aux affinités culturelles et démographiques font leur apparition pour concurrencer les géants américains. C'est d'ailleurs en ce sens que se sont rapprochés les deux géants français de la télévision TF1 et M6.

La mort du papier ?

La presse digitale est aussi la grande gagnante de cette crise du Covid qui a peut-être sonné le glas du papier. Les journaux qui avaient déjà pris le tournant digital ont accéléré leur transformation et ont bénéficié de la hausse du lectorat 100 % numérique. Les journaux uniquement papiers (notamment les journaux régionaux) ont souffert et parfois mis la clé sous la porte. Le premier distributeur de presse écrite français Presstalis a été déclaré en liquidation judiciaire au printemps 2020.

Action Vivendi : le conglomérat français de la production de contenu, de la communication et des media

Présentation et activité de Vivendi

Vivendi est un conglomérat qui regroupe plusieurs entreprises dans la production de contenus, la communication et les médias. Parmi ces entreprises, on compte le groupe Canal +, Studiocanal, le numéro un mondial de la musique Universal Music, mais aussi le groupe de communication Havas, le deuxième éditeur français avec près de 50 maisons Editis, ou encore le leader mondial de jeux vidéo sur mobile Gameloft.

Les différentes entités de Vivendi emploient 42 500 salariés. Vivendi est détenu à 27 % par le Groupe Bolloré.

KPI et ratios financiers de Vivendi

Les données suivantes concernent l'année 2020, exceptée la capitalisation boursière (24/05/2020).

o    Capitalisation boursière : 34,9 milliards d'euros
o    Chiffre d'affaires : 16,1 milliards d'euros
o    Résultat opérationnel : 1,6 milliards d'euros
o    Résultat net : 1,4 milliards d'euros
o    Dette nette : 6,5 milliards d'euros

Action TF1 : la première chaîne de télévision généraliste française

Présentation et activité de TF1

TF1 est la première chaîne de télévision généraliste française. Le groupe exploite plusieurs chaînes de télévision comme TF1, TMC, LCI, TFX et développe des activités de régie publicitaire ou de production cinématographique qui contribuent à 77,5 % de son chiffre d'affaires total. Les 22,5 % restants proviennent de la production et vente de droits audiovisuels, de la production de spectacle et de jeux de plateaux et de diverses activités comme le téléshopping ou l'édition de jeux ou magazines.

TF1 a récemment fait la une après le projet de rachat du groupe M6 dans le but de renforcer l'offre française dans l'audiovisuel face aux géants américains du streaming. Les deux entités fusionnées représentent un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros et 461 millions d'euros de résultat opérationnel.

Le groupe TF1 emploie près de 3 200 personnes et est principalement détenu par le groupe industriel Bouygues.

KPI et ratios financiers de TF1

Les données suivantes concernent l'année 2020 du groupe TF1, exceptée la capitalisation boursière (24/05/2020).

o    Capitalisation boursière : 1,78 milliards d'euros
o    Chiffre d'affaires : 2,1 milliards d'euros
o    Résultat opérationnel : 190 millions d'euros
o    Résultat net : 55,3 millions d'euros
o    Dette nette : 93,1 millions d'euros

Faut-il investir en Bourse dans l'action Vivendi, l'action TF1 ou l'action M6 ?

Toutes ces valeurs semblent actuellement intéressantes en Bourse. En effet, cela bouge dans le secteur des médias et les champions Vivendi et TF1 tentent de tirer leur épingle du jeu face aux géants américains. Vivendi dispose de la taille, d'une diversification des activités et d'une excellente gestion (à l'image de l'entrée en bourse de sa pépite Universal Music, valorisée 33 milliards d'euros). TF1, de son côté, souhaite, en se mariant avec M6, grandir sur le segment de la vidéo à la demande en plein boom pour concurrencer les GAFAN (N pour Netflix).

Retrouvez cet article intitialement publié sur Café de la Bourse


 

Valeurs associées

Euronext Paris -4.16%
TF1
Euronext Paris -2.18%
Euronext Paris +0.11%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.