Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Salaires : moins d'inégalités entre grands patrons et salariés

Boursorama09/09/2014 à 14:21

Les employés des entreprises françaises connaitront une augmentation de leur rémunération en 2015, toutefois inférieure à celle de l'année en cours.

Le cabinet Aon Hewitt indique que les entreprises françaises envisagent d'augmenter les salaires de leurs employés de 2,6% en 2015. De leur côté, le cabinet Spencer Stuart se penche sur les salaires annuels des grands patrons qui s'échelonnent de 450 000 à 4,5 millions d'euros.

Bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des salariés français. Les rémunérations sont envisagées en hausse de 2,6% pour 2015 dans les entreprises françaises malgré une croissance nulle et une très faible inflation.

La hausse attendue varie selon les secteurs et la taille des entreprises : l'immobilier devrait connaître les plus fortes augmentations (plus de 3%) tandis que l'évolution ne devrait pas dépasser 2% dans le secteur des transports et du conseil. De même, selon l'étude, les rémunérations augmenteront sensiblement plus dans les entreprises de moins de 10 000 salariés (+2,7%) que dans les autres (+1,9%).

Cette hausse n'est cependant pas considérée comme pleinement satisfaisante selon certains. La hausse avait été supérieure pour l'année 2014 (+2,8%), et ce niveau reste inférieur aux révisions salariales d'avant-crise, supérieures à 3%. Surtout, à contexte comparable, la France fait moins bien que ses voisins européens où le même chiffre est anticipé en hausse de 3% en Allemagne, 3,1% au Royaume-Uni et 3,3% en Italie.

Les rémunérations des patrons du CAC40 en légère baisse

Du côté des grands patrons, les rémunérations restent élevées. Spencer Stuart place Maurice Lévy, PDG de Publicis, en tête du classement avec une rémunération annuelle de 4,5 millions d'euros. Suivent Jean-Paul Agon (L'Oréal) avec 4 millions et Bernard Arnault (LVMH) avec 3,9 millions d'euros. Le bas du classement est occupé par Henri Proglio, patron d'EDF, qui atteint le plafond de la rémunération annuelle attribuée aux mandataires sociaux du service public avec 450 000 euros.

Ces chiffres font toutefois ressortir une baisse des inégalités salariales par rapport aux données publiées en 2013. L'année dernière, le plus haut salaire patronal s'était révélé être celui de Jean-Bernard Lévy (Vivendi) fixé à 4,95 millions d'euros, tandis que Maurice Lévy apparaissait en deuxième place du classement avec un salaire de 4,8 millions d'euros. Les plus hauts revenus patronaux ressortent ainsi en baisse substantielle sur un an, réduisant l'écart au sein des grandes entreprises entre les plus bas et les plus hauts salaires.

Xavier Bargue

A lire aussi sur Boursorama :

Les augmentations de salaires resteront faibles en 2015 (AFP)

La modération des salaires devrait se poursuivre en 2015 (AFP)

Salaires : Maurice Lévy de Publicis, patron le mieux payé du CAC 40 (Le Parisien)


Mes listes

valeur

dernier

var.

5.21 -5.62%
5399.99 -0.24%
0.918 -0.16%
4.22 +0.96%
149.8 +1.49%
25.1 +1.37%
12.42 -1.04%
8.885 0.00%
70.35 -3.43%
11.705 -1.27%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.