Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Ryanair relève ses prévisions de trafic à long terme
information fournie par Reuters16/09/2021 à 11:37

RYANAIR RELÈVE SES PRÉVISIONS DE TRAFIC À LONG TERME

RYANAIR RELÈVE SES PRÉVISIONS DE TRAFIC À LONG TERME

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a revu à la hausse jeudi ses prévisions de trafic à long terme et s'attend à transporter 225 millions de passagers par an d'ici 2026, contre 200 millions précédemment, en prévision d'une forte reprise après la pandémie de COVID-19.

La plus grande compagnie aérienne à bas prix d'Europe a déclaré que la livraison prévue de 210 Boeing 737 MAX au cours des cinq prochaines années lui permettra d'accélérer sa croissance post-pandémique "à mesure que des opportunités s'ouvriront dans les aéroports primaires et secondaires de toute l'Europe, en particulier là où les compagnies traditionnelles ont échoué ou réduit la taille de leur flotte".

Le titre Ryanair prenait 5,5% dans la matinée à la Bourse de Dublin, en tête de l'indice Stoxx 600.

Le groupe, qui a mis fin la semaine dernière à des négociations avec Boeing sur une nouvelle commande de jets 737 MAX 10 en raison de prix trop élevés, a déclaré que les performances du modèle MAX 200 à 197 sièges avaient dépassé les attentes cet été.

La compagnie aérienne a également déclaré, dans un communiqué publié avant son assemblée générale annuelle de jeudi, qu'elle allait ouvrir 10 nouvelles bases en Europe et saisir les créneaux horaires laissés vacants par les compagnies concurrentes.

Ryanair a transporté 149 millions de passagers par an avant la pandémie et prévoit d'en transporter entre 90 et 100 millions au cours de son exercice financier se terminant fin mars 2022, en prévision d'une forte reprise du secteur aérien après les perturbations des 18 derniers mois.

Le groupe, qui avait prévu d'atteindre la barre des 200 millions de passagers d'ici mars 2024, a repoussé l'objectif à 2025/2026, juste avant que la pandémie ne frappe l'Europe l'année dernière, à cause des retards dans la livraison du jet MAX.

(Reportage Padraic Halpin, version française Federica Mileo, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

LSE +2.27%
NYSE -0.11%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.