Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Russie : le rouble poursuit sa chute

Boursorama02/12/2014 à 13:00

Chute des cours du pétrole et sanctions économiques liées à la crise ukrainienne expliquent l'effondrement du rouble.

La chute de la monnaie russe s'est accélérée lundi. En cause, la forte baisse des cours du pétrole entretenue par les décisions de l'OPEP et les sanctions imposées à la Russie par les pays occidentaux en réaction à la crise ukrainienne.

Le rouble poursuit sa chute à des niveaux historiques. Lundi 1er décembre, la monnaie russe a même perdu 8% de sa valeur en séance par rapport au dollar et à l'euro, une chute qui n'avait pas été revue depuis la crise financière de l'été 1998. La baisse du rouble culmine à plus d'un quart en un mois par rapport au billet vert (53 roubles pour un dollar) et par rapport à la devise européenne (67 roubles pour un euro). Ce phénomène inquiétant met en lumière les difficultés de l'économie russe qui souffre de sa trop grande dépendance aux revenus tirés du pétrole et du gaz. Plus de la moitié des recettes du budget de l'Etat dépend en effet directement des revenus pétroliers et gaziers.

Résultat, l'économie russe subît de plein fouet la chute des cours du pétrole. Le baril est passé sous les 70 dollars, son plus bas niveau depuis cinq ans (voir article sur la chute des cours du pétrole). Une tendance à la baisse confirmée par la décision de l'OPEP de maintenir son plafond de production à 30 millions de barils par jour. Or, le budget de l'Etat russe est construit sur des hypothèses de prix moyen autour de 100 dollars. Avec une économie mondiale qui patine, notamment en raison du ralentissement observé en Chine, les investisseurs ne se font guère d'illusions sur une remontée des cours du pétrole au cours des prochains mois.

L'autre facteur déterminant qui explique cette dégringolade du rouble reste la crise ukrainienne. En soutenant les rebelles séparatistes de l'Est du pays, Moscou a attisé la colère des capitales occidentales qui ont engagé une série de sanctions économiques. Ces sanctions contribuent à affaiblir la Russie qui devrait dégager une croissance négative au quatrième trimestre. Elles minent aussi la confiance des investisseurs. Le montant des capitaux qui ont fui la Russie depuis le début de la crise est estimé à 128 milliards de dollars !  

Chute des revenus pétroliers, crise ukrainienne, sanctions occidentales, fuite des capitaux, les vents contraires qui pèsent actuellement sur l'économie russe pèsent lourdement sur le rouble. La Banque centrale de Russie semble impuissante à enrayer le phénomène. Elle avait déjà dépensé 90 milliards de dollars en pure perte pour défendre la valeur de sa monnaie avant de se résoudre début novembre à accepter de laisser le rouble flotter librement sur les marchés. Or, la chute de la monnaie russe renchérit le coût des importations pour les ménages russes. Pour contrer l'inflation qui devrait ressortir cette année à près de 8%, la Banque centrale a également porté ses taux d'intérêt à des niveaux très élevés (9,5%). Le signe d'une économie russe en grande difficulté qui pâtit principalement de son incapacité à se diversifier.

Julien Gautier


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.