Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Russie : l'industrie pétrolière ne connaît pas la crise

Boursorama07/04/2015 à 16:02

L'industrie pétroli�re russe profite de la dépréciation du rouble et maintient son rythme de production.

Malgré la crise économique qui mine la Russie et devrait l'amener vers une sévère récession cette année, la production pétrolière russe garde son rythme et pourrait même augmenter en 2015.

« Ni la baisse des prix pétroliers ni les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne n'ont pour l'instant réduit la production de la Russie », affirmaient Les Echos dans leur édition du mardi 7 avril.

Records de production

À l'appui de cette affirmation se trouvent des chiffres publiés par le ministère russe de l'Energie, rapportant que l'année 2014 aurait marqué un record de production d'or noir dans le pays depuis la fin de l'URSS. L'an dernier, la Russie aurait ainsi produit 10,6 millions de barils par jour en moyenne, un chiffre jamais atteint auparavant.

Et ce n'est pas tout : un analyste de Sberbank interviewé par Les Echos estime que la production devrait encore augmenter de 1% en 2015 alors que les nouveaux forages se poursuivent.

L'Etat n'en profite pas

Malgré la poursuite de l'activité pétrolière, l'Etat ne profite pas vraiment de ce dynamisme. Les Echos citent ainsi Elena Anankina, analyste de l'agence Standard & Poor's, qui explique : « L'Etat souffre davantage que les compagnies. 80% des revenus d'exportations de pétrole générés au-delà de 25 dollars le baril partent en impôt. La baisse des cours [autour des 50 dollars] pénalise donc avant tout le budget de l'Etat ».

L'impact est d'autant plus important que « les exportations de pétrole assurent plus de la moitié des recettes publiques » russes, affirme le journal.

Raisons du dynamisme

Si l'industrie pétrolière se porte si bien en Russie, c'est en grande partie grâce aux effets de change. Certes, les prix du pétrole ont diminué d'environ 50% depuis 9 mois. Mais sur la même période, avec la crise économique, le rouble s'est fortement déprécié. Ainsi, pour les producteurs russes, le prix de vente des barils, libellé internationalement en dollars, a beaucoup moins baissé si on le convertit en roubles.

Cela est cependant moins vrai actuellement. En janvier dernier, on pouvait encore dire que la chute du pétrole était entièrement annulée pour les producteurs russes par la chute du rouble. Au 30 janvier par exemple, la parité euro-dollar était de 70 roubles pour 1 dollar, soit une dépréciation de moitié du rouble par rapport à juillet 2014 (35 roubles pour 1 dollar à cette époque), compensant presque parfaitement la baisse du pétrole. Mais depuis, le rouble s'est repris, et s'échange début avril 2015 à 55 roubles pour 1 dollar. Les revenus du pétrole convertis en roubles ont donc tendance à diminuer pour les producteurs pétroliers russes. Dans ce cadre, le dynamisme de cette industrie pourrait finalement être davantage pénalisé que prévu cette année.

X. Bargue


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.642 +0.31%
0.08 0.00%
66.38 -0.12%
1.231 0.00%
138.82 -0.19%
0.359 -2.84%
1.94 -3.48%
1.278 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.