Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Royal Mail envisage des suppressions de postes et une distribution de courrier réduite
information fournie par Boursorama avec AFP03/04/2024 à 17:57

( AFP / ADRIAN DENNIS )

( AFP / ADRIAN DENNIS )

La société britannique de courrier et logistique Royal Mail envisage des centaines de suppressions de postes et une réduction de la fréquence de distribution de certaines lettres afin d'endiguer ses pertes, d'après un communiqué mercredi.

Moins de 1.000 emplois disparaîtraient selon le plan d'économies proposé, et sans licenciements secs mais par attrition ou départs volontaires, a assuré l'entreprise.

Royal Mail, très endettée, fait valoir que le volume de lettres a chuté d'un record à 20 milliards de lettres en 2004/2005 au Royaume-Uni à 7 milliards en 2022/3, un niveau qui devrait tomber à 4 milliards dans les cinq ans à venir.

Elle affirme protéger le tarif unique du courrier "première classe" pour toute lettre quelque soit sa destination dans le pays et maintenir pour ce prix une distribution six jours par semaine.

Le courrier "seconde classe" ne serait en revanche distribué qu'un week-end sur deux selon la proposition de Royal Mail, tandis que les courriers d'affaires envoyés en larges quantités auraient une livraison garantie sous trois jours et non plus deux jours comme actuellement.

Pour Martin Seidenberg, le directeur général d'IDS, maison mère de Royal Mail, l'effondrement du nombre de lettres envoyées au Royaume-Uni fait que le service universel du courrier auquel l'entreprise est actuellement tenu d'adhérer est "non tenable".

"Pour sauver le service universel du courrier, nous devons changer le service universel", ajoute-t-il, appelant le régulateur sectoriel Ofcom à avancer vite.

En janvier, l'Ofcom avait créé l'émoi en suggérant qu'une option pour redresser Royal Mail serait de diminuer la fréquence de la distribution du courrier.

Royal Mail précise avoir perdu 419 millions de livres en 2022-23, et 319 millions pour les seuls six premiers mois de l'exercice 2023-24, entre envolée des coûts et chute des envois de courriers, remplacés par les emails.

La montée en force des envois de colis et du e-commerce ne compensent pas encore ce manque à gagner.

La société affirme que son plan permettrait d'économiser jusqu'à 300 millions de livres par an.

Mardi, IDS avait annoncé qu'Emma Gilthorpe, directrice opérationnelle de l'aéroport d'Heathrow, allait prendre la direction de Royal Mail cet été.

Royal Mail, ancien groupe public dont les origines remontent à plus de 500 ans, privatisé en 2013, a aussi pâti récemment de graves défaillances dans la distribution du courrier et d'une grève pour les salaires qui s'était conclue en juillet par un accord avec le syndicat sectoriel CWU.

Valeurs associées

LSE -1.40%
LSE -10.54%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.