Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Revue Annuelle Small Cap 2022
information fournie par GreenSome Finance 02/01/2023 à 10:57

EDITO : Le marché a sauvé les meubles… pour les grandes valeurs…

L'an dernier au même moment, nous parlions de doutes çà et là au sein du marché qui commençaient à poindre du fait de l'évocation du retour de l'inflation et on ne parlait pas encore du renchérissement du coût de l'énergie. Il nous semblait donc crédible de vivre des moments de correction, les marchés ayant horreur de l'incertitude surtout après avoir connu une année 2021 exceptionnelle en termes de performance boursière.

Nous ne croyions pas si bien dire et bien que nous soyons plutôt « bear », le mouvement de correction s'est installé dans la durée alors que nous nous attendions plus à des à-coups. Ainsi, fin septembre on pouvait officiellement parler de « bear market » avec des reculs supérieurs à 20%. Le déclencheur a eu lieu dès le mois de janvier avec des chiffres jamais vus en termes d'inflation aux USA depuis 40 ans et en Europe depuis 20 ans. A cela s'est ajoutée la crise ukrainienne qui, outre les tensions géopolitiques que cela induit, a été un accélérateur des problèmes que nous rencontrons en termes de prix de l'énergie. Enfin, la politique zéro covid menée en Chine a fini par enfoncer le clou. A contrario les résultats des entreprises ont été plutôt bons et n'ont pas suscité de surprises.

C'est probablement cet élément qui a permis au marché de rebondir nettement en octobre et novembre avec l'espoir grandissant que les banques centrales soient moins virulentes dans leur politique de hausse des taux. Les opérateurs en sont même venus à espérer des indicateurs plus mauvais qu'escompté en termes de croissance pour valider cette hypothèse. Leurs espoirs ont néanmoins été vite mis au placard car si la hausse des taux sera moins violente dans leur rythme que jusque-là, il y a fort à parier qu'elle dure plus longtemps. In fine le résultat sera le même et cela valide le fait que nous sommes entrés dans une phase d'inflation « longue ». L'alpha et l'oméga des banques centrales est désormais de casser cette inflation pour revenir sur un niveau aux alentours des 2% même si cela doit amener une phase de récession, phase qui selon nous est inévitable, selon nous.

Valeurs associées

2,14 EUR Euronext Paris +0,47%
7 706,89 Pts Euronext Paris +1,03%

Cette analyse a été élaborée par GreenSome Finance et diffusée par BOURSORAMA le 02/01/2023 à 10:57:21.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

  • 11 janvier 09:27

    Et ? Le titre revue annulle smallcap 2022 me laisse vraiment sur ma faim !


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.