Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Revivez l'année boursière 2015 : un début d'année en fanfare !

Boursorama30/12/2015 à 18:36

Rétrospective 2015 : les cinq premiers mois de l'année ont été marqués par la forte hausse des marchés européens.

Espoirs, sueurs froides, banques centrales, économie chinoise, chute du pétrole, franc suisse : autant de sujets qui ont fait l’actualité des marchés en 2015. La rédaction de Boursorama vous propose de revivre ces moments à travers une sélection d’articles publiés cette année.

La fin d’année est toujours un moment propice pour prendre du recul et regarder le chemin parcouru au cours des 12 derniers mois. Sur le plan boursier, l’année écoulée n’a pas été des plus calmes, mais tout est bien qui finit bien : le CAC40 aura finalement progressé d’environ 10% en 2015. Les marchés ont pourtant suivi un parcours en montagnes russes. À commencer par le mois de janvier 2015, fort chargé en actualité…

Janvier

L’année démarre sur les chapeaux de roues avec un cumul de nouvelles entretenant la volatilité des marchés. La tendance haussière s’impose largement avec l’annonce du « quantitative easing » de la BCE le 22 janvier. Juste avant cela, le « choc du franc suisse » survient le 15 janvier, entraînant une volatilité record des actions suisses. Le mois se termine par l’élection d’Alexis Tsipras en Grèce sur un programme anti-austérité très commenté en Europe.

- 5 janvier : Nervosité des investisseurs : le CAC perd 3,31%, Athènes et Moscou chutent

- 15 janvier : Krach de la Bourse suisse : clôture à -8,67% après un passage à -13% en séance

- 16 janvier : Seconde chute de la Bourse suisse (-5,96%) : pourquoi une telle décision de la BNS ?

- 22 janvier : Décision de la BCE : bien comprendre le « quantitative easing »

- 28 janvier : La Bourse d'Athènes clôture à -9,24%, les banques perdent jusqu'à 29%

Février

Le mois de février est marqué par un apaisement des craintes autour des prix du pétrole. Les marchés européens poursuivent leur progression du mois précédent avec moins de volatilité. L’optimisme est de mise avant le lancement effectif du « quantitative easing ». Les incertitudes demeurent en Russie, toujours en proie aux effets de la chute du rouble de décembre 2014.

- 2 février : La banque centrale russe baisse ses taux, l'Ukraine se rapproche de la faillite

Mars

Le mois de mars est marqué par le lancement du « quantitative easing » de la BCE en zone euro. Conséquence immédiate : les taux du marché obligataire européen baissent fortement, notamment le taux des emprunts d’Etats de la zone euro. Le 10 ans allemand s’approche rapidement des 0%. Les marchés actions poursuivent leur progression, au point que le CAC40 gagne plus de 20% depuis le début de l’année. « L’euphorie est mauvaise conseillère : il faut vendre », affirme dans nos colonnes Eric Galiègue (Cercle des analystes indépendants).

- 4 mars : « L'euphorie est mauvaise conseillère : il faut vendre les actions » (Eric Galiègue)

- 11 mars : Premiers effets du QE de la BCE : forte baisse des taux souverains en trois jours

Avril

L’envolée des marchés européens se poursuit. Le CAC40 atteint son sommet de l’année à 5.268 points en clôture. Les sources d’optimisme restent nombreuses alors qu’on s’attend à ce que l’« alignement des planètes » (pétrole faible, euro faible et taux d’intérêt faibles) perdure et bénéficie à l’économie européenne. À la fin du mois, un regain de tensions s’observe sur le marché obligataire dont les taux remontent nettement : les marchés actions perdent du terrain.

- 29 avril : Les marchés européens chutent pour la deuxième séance consécutive

Mai

Les thématiques du mois d’avril perdurent. On s’interroge sur l’orientation des taux du marché obligataire en Europe. Les marchés peinent à trouver une direction claire.

- 13 mai : Bourse : « l'alignement des planètes » n'est plus ce qu'il était

- 28 mai : « Le crash obligataire est-il terminé ? » (Lyxor AM)

Seconde partie : Juin à décembre, un été très chaud et un automne sous tension

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.


Mes listes

valeur

dernier

var.

38 -0.96%
4.175 -0.83%
75.374 +0.12%
192.35 +0.63%
4.545 +1.00%
12.62 +0.40%
45.805 -0.42%
31.46 +0.06%
18.821 +0.09%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.