Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Renault monte, Geely et un pétrolier pourraient entrer dans son entité thermique
information fournie par Reuters 31/08/2022 à 10:36

PARIS, 31 août (Reuters) - Le titre Renault RENA.PA grimpe mercredi à la Bourse de Paris, soutenu par une information de Reuters selon laquelle le constructeur automobile pourrait accueillir Geely Automobile 0175.HK et un groupe pétrolier, mais pas son partenaire Nissan 7201.T , au capital de sa future entité de moteurs thermiques.

A 10h22, l'action Renault monte de 2,41% à 28,85 euros, la plus forte progression du CAC 40 .FCHI , en baisse de 0,64% au même moment.

Renault a pour projet de créer en son sein un pôle électrique basé en France et un autre basé à l'étranger et rassemblant des sites de moteurs et de transmissions essence et hybrides.

EXCLUSIF-Le pôle thermique de Renault accueillerait Geely et un pétrolier-sces

Si Renault entend bien rester majoritaire dans son pôle électrique "Ampère", il prévoit de demeurer seulement actionnaire de référence de son entité thermique "Horse", qui comptera également un effectif d'environ 10.000 personnes.

Selon deux sources proches du groupe, Renault conserverait 40% de l'entité thermique, Geely entrerait au même niveau et le pétrolier à hauteur de 20%, ce qui ne laisserait aucun place à son partenaire Nissan 7201.T .

"Certains pourraient en déduire qu'il pourrait y avoir une séparation en matière de stratégie entre les deux entreprises", a déclaré Tom Narayan, analyste chez RBC Capital Markets.

Les analystes de Stifel soulignent également dans une note que le fait intéressant de cette information de Reuters est l'absence d'implication dans l'opération du groupe japonais, pourtant partenaire de longue date de Renault.

"La possibilité d'une scission partielle de l'activité ICE moteurs à combustion interne avec des partenaires susceptibles de prendre le relais" explique la performance du titre, a ajouté Pierre-Yves Quéméner chez Stifel.

"Cela devrait optimiser l'allocation du capital de Renault, qui opère une longue transition vers l'électrification complète (en Europe au moins)", a-t-il ajouté.

(Rédigé par Laetitia Volga, avec Elena Vardon, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

0,93 EUR Tradegate -2,39%
3,16 EUR Tradegate +1,25%
7 598,63 Pts Euronext Paris -0,31%
48,01 EUR Euronext Paris -1,01%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 31/08/2022 à 10:36:33.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.