1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault : des vents contraires venus du Japon
Le Revenu22/05/2019 à 08:05

Nissan a enregistré une chute de 57% de son résultat net durant l'exercice 2018. (© Renault)

Le constructeur subit l'impact de la chute de la rentabilité de Nissan. Ses propres résultats et sa génération de trésorerie vont souffrir. Dans le même temps, l'action affiche une faible valorisation en Bourse. Notre analyse et notre conseil sur le titre Renault.

Être actionnaire de Renault impose d'avoir le cœur bien accroché.

Après les rebondissements judiciaires à répétition de l'affaire Ghosn qui ont mis en lumière les faiblesses de l'alliance avec Nissan, le constructeur français est désormais rattrapé par les faiblesses de son partenaire japonais, dont il détient 43% du capital. L'action, qui s'était bien reprise en début d'année, vient de perdre 21% depuis son plus-haut de 2019, à 64,20 euros le 18 avril. Elle revient sur un plus-bas de six ans.

Deux principaux facteurs expliquent ce brutal revirement.

Pire rentabilité du secteur

En premier lieu, Nissan voit sa rentabilité s'effondrer. Son résultat net est en chute libre, à seulement 2,5 milliards d'euros pour l'exercice 2018-2019 clos au 31 mars.

Mais le pire est sans doute à venir. Le constructeur japonais table sur une performance qui pourrait être divisée par deux pour l'exercice en cours, avec une rentabilité opérationnelle ramenée à seulement 2%.

Soit la plus mauvaise du secteur...

Renault va subir de plein fouet les déboires industriels de son partenaire mais avec un effet retard.

Baisse du dividende

Le groupe présidé par Jean-Dominique Senard estime à 56 millions d'euros l'impact négatif sur ses comptes au premier trimestre, à comparer à un gain de

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

Euronext Paris -0.62%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • clem169
    23 mai09:08

    Il va finir ses jours en prison pour pas grand chose, juste une raison d'etat et un fourbe au pouvoir

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5520.72 -0.14%
1.13969 +0.24%
3.448 +1.23%
21.68 -1.68%
2.467 -2.41%

Les Risques en Bourse

Fermer