1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RBS monte, l'Etat va amorcer sa sortie du capital
Reuters11/06/2015 à 10:51

LONDRES (Reuters) - L'action Royal Bank of Scotland progresse jeudi matin à la Bourse de Londres au lendemain de l'annonce par le ministre britannique des Finances, George Osborne, de la volonté du gouvernement de commencer à réduire la participation de l'Etat dans la banque.

Le titre RBS gagne 1,24% à 359,20 pence vers 10h30 alors que l'indice FTSE-100 prend 0,16%.

Selon des analystes, l'intérêt pour le titre devrait être élevé de la part des investisseurs institutionnels, manifestement prêts à mettre de côté les risques liés aux enquêtes en cours sur les pratiques fautives de RBS dans le passé et l'incertitude autour de l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

Ces institutionnels, dont certains sont basés aux Etats-Unis, voient dans RBS une façon de jouer la reprise de l'économie britannique et sont également attirés par la valorisation modeste de la banque.

RBS est actuellement valorisée sur le marché à 0,8 fois ses actifs, selon les données de Thomson Reuters.

A titre de comparaison, Lloyds Banking Group, dans laquelle l'Etat a déjà divisé par deux sa participation, se traite à 1,3 fois la valeur de ses actifs.

"Je dirais que la demande est forte de la part des grands institutionnels aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Europe. (La banque) présente un rapport risque/rendement très attractif avec une possibilité à terme de capital excédentaire", dit l'analyste de Jefferies Joe Dickerson.

Dans un discours prononcé mercredi soir à la City, George Osborne a déclaré que le gouvernement commencerait au cours des prochains mois à vendre la participation de 80% de l'Etat dans le groupe bancaire, actuellement valorisée 32 milliards de livres (43,8 milliards d'euros).

La banque Rothschild, qui conseille le gouvernement Cameron sur ce dossier, estime que le désengagement de l'Etat de RBS, nationalisée pour 45,8 milliards de livres pendant la crise financière pour lui éviter la faillite, devrait se solder par une perte de plus de sept milliards de livres pour le contribuable.

RBS est la quatrième banque du Royaume-Uni par la capitalisation.

(Matt Scuffham, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5550.55 -0.38%
17.06 +0.95%
1.306 -0.15%
22.715 -0.48%
2.378 +0.08%

Les Risques en Bourse

Fermer