1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quels risques d'approvisionnement dans les métaux rares ?
Le Revenu01/06/2019 à 11:21

Les métaux rares sont devenus un enjeu de la guerre commerciale en raison du quasi monopole chinois. (© cc encuentroedublogs)

Cobalt, lithium, dysprosium, néodyme, etc., entrent dans la fabrication des éoliennes, panneaux solaires et véhicules électriques. Mais leur exploitation menace la réputation des énergies renouvelables. Les actionnaires doivent rester vigilants.

Largement utilisés dans des technologies d'avenir destinées à lutter contre le réchauffement climatique, les «métaux rares» (abondants mais difficiles à exploiter) pourraient engendrer dans le futur des problèmes d'approvisionnement et de pollution susceptibles de contrarier de nombreux projets d'investissement.

Aurélie Baudhuin, directeur de la recherche ISR chez Meeschaert Asset Management, a réalisé une étude sur le sujet dans le cadre de l'association «Shareholders for change» qui regroupe des professionnels de la finance désireux d'orienter les entreprises vers une meilleure gouvernance et une finance durable.

Les «métaux rares» et «terres rares» (un sous-ensemble des métaux rares) sont largement utilisés dans les éclairages (gallium, arsenic), les éoliennes (néodyme, dysprosium), les panneaux solaires (indium, gallium, tellure), les pots catalytiques (rhodium, palladium) et les véhicules électriques (lithium, cobalt, néodyme, dysprosium).

Les métaux rares sont employés dans l'industrie pour la fabrication des aimants permanents, des alliages, des luminophores, des verres et céramiques, des batteries, pour la «catalyse pétrolière», le «polissage», la «catalyse automobile», etc. Mais leur exploitation a des effets négatifs sur le plan humain et environnemental.

Confrontées à un risque de réputation, les entreprises consommatrices de ces métaux rares ne sont plus seulement

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

Or
NYMEX -0.63%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • felispca
    14 juin10:19

    C'est bien de refuser toutes les mines chez nous et de les privilégier chez les chinois, mais un jour, les chinois vont finir par dire niet en chinois ou 'Ca fait tant en euros chinois'.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer