Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quatre hommes jugés en Hongrie pour la mort de 71 migrants

Reuters21/06/2017 à 18:14
 (Actualisé après les déclarations du procureur) 
    par Krisztina  Than 
    KECSKEMET, Hongrie, 21 juin (Reuters) - Le procès de quatre 
hommes accusés d'être responsables de la mort de 71 réfugiés en 
2015 s'est ouvert mercredi devant un tribunal de Kecskemet, dans 
le centre de la Hongrie. 
    Les quatre hommes, un Afghan et trois Bulgares, sont accusés 
d'avoir laissé les migrants s'asphyxier à l'arrière d'un poids 
lourd, en toute connaissance de cause.  
    Les corps des réfugiés, 59 hommes, huit femmes et quatre 
enfants, ont été retrouvés entassés dans le véhicule abandonné 
en bordure d'une autoroute autrichienne. 
    "Les 71 victimes sont mortes en raison de leur confinement, 
de leur incapacité à se mouvoir, du manque d'oxygène et de la 
chaleur (...), elles sont décédées peu de temps après le début 
de leur trajet. Avant leur mort, elles ont frappé à de multiples 
reprises sur les parois du camion et ont crié", a rappelé la 
justice dans un communiqué publié sur le site internet de la 
juridiction. 
    Cet incident est le plus grave répertorié sur la "route des 
Balkans" empruntée à l'époque par des centaines de milliers 
d'exilés fuyant les guerres ou la famine au Moyen-Orient, en 
Afrique et dans le sud de l'Asie. 
    Les enquêteurs ayant établi que les décès s'étaient produits 
en Hongrie, c'est à cette dernière qu'il est revenu de juger les 
accusés, également inculpés pour trafic d'êtres humains de même 
que sept autres prévenus, tous de nationalité bulgare. 
     
    PIÉGÉS 
    Pendant cinq heures, le procureur Gabor Schmidt a dressé la 
liste des chefs d'accusation à l'encontre des inculpés et 
raconté dans le détail le déroulé des événements ayant conduit 
au drame.  
    Il a déclaré que les accusés profitaient alors du pic de la 
crise migratoire en 2015 pour maximiser leurs profits, 
transportant jusqu'à 100 personnes par jour de Hongrie vers 
l'Autriche ou l'Allemagne, la plupart via l'autoroute M1 qui 
relie Budapest à Vienne.  
    Avant l'incident du mois d'août, de nombreux migrants 
avaient déjà été transportés dans des conditions extrêmes ayant 
provoqué "d'importantes souffrances physiques et mentales", a 
souligné le procureur.  
    Gabor Schmidt a expliqué que le prévenu afghan, Lahoo 
Samsooryamal, considéré comme le chef du réseau, avait promis 
3.500 euros à l'un des prévenus bulgares pour conduire un camion 
frigorifique de la frontière serbo-hongroise à l'Allemagne.  
    Les 71 migrants ont été entassés à l'arrière du véhicule 
dépourvu de ventilation, dont les portes ne pouvaient s'ouvrir 
que de l'extérieur.  
    Les trois autres membres de la bande suivaient le poids 
lourd en voiture et restaient en contact téléphonique.  
    Les migrants ont commencé à frapper sur les parois du 
véhicule 30 à 40 minutes après le départ.  
    Selon Gabor Schmidt, le chauffeur du camion a plusieurs fois 
prévenu son chef afghan mais a reçu ordre de ne pas ouvrir les 
portes, et obéi.  
    "Ils savaient aussi qu'il y avait des enfants à 
l'intérieur", a souligné le procureur.  
    Le prévenu afghan a dit par téléphone à l'un des autres 
prévenus qu'il voulait que les migrants meurent, et qu'il 
faudrait ensuite abandonner leurs corps, a-t-il ajouté.  
    Le gang de passeurs s'est arrêté à deux reprises pour 
vérifier le niveau de liquide de refroidissement du véhicule et 
faire le plein d'essence, sans ouvrir les portes du camion.  
    A un arrêt, ils n'ont plus entendu aucun cri. Le convoi a 
franchi la frontière autrichienne et le camion a été abandonné 
près de la commune de Parndorf.  
    "Toutes les victimes sont mortes trois heures, au plus tard, 
après le début du voyage", a déclaré le représentant de 
l'accusation.  
 
 (Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.