Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

PSA: L'épidémie pèse sur le T1, objectif de marge maintenu
information fournie par Reuters21/04/2020 à 09:11

PSA: LE CA DU 1ER TRIMESTRE EN BAISSE DE 15,6%, FORTE DÉGRADATION DES MARCHÉS POUR 2020

PSA: LE CA DU 1ER TRIMESTRE EN BAISSE DE 15,6%, FORTE DÉGRADATION DES MARCHÉS POUR 2020

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA a fait état mardi d'une chute de 15,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, reflet de l'arrêt de la production et des ventes dans de nombreux pays à cause de l'épidémie de coronavirus, mais le group a toutefois maintenu son objectif de marge à moyen terme.

Le constructeur automobile, qui a engagé un projet de fusion avec Fiat Chrysler deux ans après son rachat d'Opel-Vauxhall, a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 15,179 milliards d'euros, l'amélioration de son mix produit et de ses prix grâce au succès de ses nouveaux SUV ne suffisant pas à compenser une chute de 24,6% des volumes et du mix pays.

"Le groupe se prépare pleinement à la préparation de son rebond en ayant renforcé sa liquidité et réduit massivement ses coûts dans un contexte économique chaotique", a déclaré le directeur financier Philippe de Rovira, cité dans un communiqué.

PSA a abaissé fortement ses prévisions de marché pour 2020 - l'Europe et l'Amérique latine sont désormais attendues en chute libre de 25% et non plus respectivement en baisse de 3% et stables, et la Russie en recul de 20% et non plus de 2% seulement.

Le groupe dirigé par Carlos Tavares a en revanche maintenu son objectif stratégique d'une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% pour la division automobile sur la période 2019-2021.

L'épidémie de coronavirus, en arrêtant net la production européenne du groupe mi-mars, a entraîné une chute des ventes de PSA en Europe de 30%.

Malgré cela, le poids du continent dans les ventes du constructeur a encore grimpé au premier trimestre pour avoisiner 90%, reflet de l'échec persistant de la stratégie d'internationalisation du groupe axée sur la Chine et l'Iran.

Seule DS, à la peine depuis plusieurs années tant le lancement d'une nouvelle marque haut de gamme à l'assaut du quasi-monopole allemand est risqué, a tiré son épingle du jeu début 2020, à la fois en Europe (+16,8%) comme à l'échelle mondiale (+9,9%).

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

4 commentaires

  • 21 avril09:21

    Jpanto. Vous pouvez repondre a votre question maintenant. Comme un grand.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.