1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Prix de l'eau : la Cour des comptes déplore la gestion des agences de l'eau

Boursorama20/07/2015 à 17:40

Les redevances perçues par les six agences régionales de l'eau

Dans un courrier adressé à Ségolène Royal, le Premier président de la Cour des comptes dénonce les dérives de la facturation de l’eau en France. Entre 2007 et 2013, les redevances perçues par les six agences régionales ont augmenté de 24%.

Le constat est sévère. « Entre 2007 et 2013, la forte augmentation des redevances perçues par les agences de l’eau (+24%) leur a procuré une aisance financière certaine (…) Les charges de fonctionnement n’ont pas été maîtrisées » relève Didier Migaud, le Premier président de la Cour des comptes dans un courrier adressé à Ségolène Royal. La Cour des comptes a examiné la gestion des six agences régionales qui couvrent le territoire national : Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée et Corse, Seine-Normandie. La lettre adressée à la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie nous apprend ainsi que les dépenses de personnel ont augmenté de 13% à périmètre constant entre 2008 et 2012. La Cour des comptes met en cause  le statut des agents qui n’incite pas à la mobilité et préconise de mettre fin aux recrutements aux conditions actuelles du statut.

Subventions abusives 

La Cour des comptes n’hésite pas à critiquer le montant élevé des dépenses de communication et d’aide internationale dont le montant s’est élevé à 145 millions d’euros entre 2007 et 2012. Des opérations dont « l’intérêt est parfois très limité ». A titre d’exemple, l’agence de l'eau Seine-Normandie a versé 187.475 euros à l’Association pour le festival de la photo animalière et de nature (AFPAN) et 424.710 euros à la Fédération départementale des chasseurs de Seine-et-Marne ! Tandis que l’agence Rhin-Meuse accordait sur la même période 687.740 euros de subventions pour l’organisation de « trophées de l’eau ». Les exemples foisonnent et permettent de se faire une idée des dérives de gestion observées dans cette administration.

Absence de mutualisation

L’institution de la rue Cambon déplore l’insuffisance du contrôle de gestion et appelle à la mutualisation inter-agences pour faire baisser les coûts de fonctionnement. « L’absence d’une gouvernance unique, pour l’ensemble des agences, des systèmes d’information (…) est regrettable » constate Didier Migaud. Dans sa réponse, Ségolène Royal a promis de travailler à la mise en oeuvre des recommandations du rapport publié en février par la Cour des comptes. 

J.G

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4358281
    24 juillet09:58

    oui fortunos ..passé de 26 à 32€ ..c'est deouis que la municipalité a pris les "choses en main" et casé ses sur-effectifs municipaux

    Signaler un abus

  • M4358281
    21 juillet10:02

    Passé de 26€ par mois à 32€ .. pour l'eau ..c'est 0.25% inflation ? .. c'est l'indice INSEBABA qui le dit: tu ne bois pas te laves pas manges pas dort dehors roules pas ....tu l'as à 0.25%

    Signaler un abus

  • fortunos
    20 juillet23:09

    C est aux municipalités de reagir et de mettre le couteau sous la gorge des stés privées,en les menacant de créer leur propre regie.Ainsi des rabais de 50% ont pu etre obtenus,meme si cela va l encontre des elus de droite en admiration devant les stés privés et qui ont l habitude de cracher sur tout ce qui est public et fonctionnaires en général!!!!!

    Signaler un abus

  • JUFRABRE
    20 juillet18:03

    L'eau est une nécessite vitale. Que des organismes privés ou pseudo-publics réalisent des bénéfices totalement abusifs est une aberration. La gestion et le prix de l'eau doivent être strictement encadrés.

    Signaler un abus

  • n.bodin
    20 juillet18:00

    D'autant qu'un usager de l'eau ne risque pas trop de partir de l'agence unique ou de venir de la concurrence : le"sponsoring" surtout vu les sujets ressemblent bien a des petits arrangements "entre amis" ou a des "retours de bons principes pour service rendus"

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

2.675 -6.47%
4754.08 -0.95%
1.13685 +0.18%
55.99 -4.55%
1.8165 -5.34%

Les Risques en Bourse

Fermer