Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Plusieurs investisseurs alertent sur le blocage de marins en mer
information fournie par Newsmanagers22/01/2021 à 10:30

(NEWSManagers.com) -

Quatre-vingt cinq investisseurs représentant plus de 2.000 milliards de dollars d'actifs, emmenés par Fidelity International, ont uni leurs forces pour faire face à l' urgence d' une crise humanitaire en mer et préserver la durabilité à long terme des chaînes d'approvisionnement mondiales.

Parmi les autres signataires figurent Achmea Investment Management, Actiam, la Fondation Ethos, Lombard Odier Investment Management et MFS Investment Management.

En raison du Covid-19, plus de 400.000 marins sont bloqués en mer, dont beaucoup travaillent depuis 17 mois, soit beaucoup plus que la norme du secteur et la limite réglementaire de 11 mois. 400.000 autres marins restent à terre en attendant de les remplacer, souvent avec une rémunération faible ou nulle. La Chambre internationale de la marine marchande a estimé que le nombre de marins touchés pourrait bientôt atteindre le million si cette question n'est pas traitée d'urgence.

" Cette situation pose de graves problèmes de santé et de sécurité en raison du stress mental et physique déjà élevé auquel les marins sont confrontés et peut entraîner des risques majeurs pour la sécurité lorsque des marins épuisés manipulent des cargaisons dangereuses ou périssables. Les conséquences environnementales d'un grave accident maritime impliquant ces cargaisons pourraient être catastrophiques pour les océans et la sécurité de tous " , souligne un communiqué.

Dans une lettre ouverte aux Nations Unies, et en consultation avec les principales organisations maritimes telles que l'Organisation Internationale du Laboratoire et la Fédération Internationale des Travailleurs des Transports, les signataires estiment nécessaire la mise en œuvre de plusieurs mesures. Ils exhortent notamment les affréteurs, en particulier ceux qui affrètent fréquemment des navires, à faire preuve de souplesse en ce qui concerne les demandes de déviation de route des compagnies maritimes afin de faciliter le changement d'équipage et d'envisager un soutien financier pour les coûts de rapatriement des équipages.

Ils ont aussi convenu de demander aux entreprises de leurs portefeuilles concernées de communiquer leurs attentes concernant ces mesures.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.