Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pimco croit au potentiel du high yield

Newsmanagers25/07/2016 à 16:30

(NEWSManagers.com) - Dans un contexte de taux historiquement bas et de forte volatilité des marchés actions, les obligations à haut rendement (ou " high yield " ) ont sans doute de beaux jours devant elles. Telle est du moins la position de Pimco qui croit fermement au potentiel du high yield. Le gestionnaire d'actifs américain est déjà un acteur significatif sur ce terrain. " Nous gérons 35 milliards de dollars d'actifs en high yield aux Etats-Unis et en Europe " , explique ainsi Andrew Jessop, " managing director " et responsable du high yield chez Pimco, lors d'un récent passage à Paris.

Pourtant, au cours des dernières années, le segment du high yield n'a pas nécessairement été à la fête, notamment aux Etats-Unis. " Le marché du high yield a été particulièrement volatile au cours des deux dernières années, en particulier à cause du secteur de l'énergie, qui représente environ 15% de ce marché aux Etats-Unis, et du secteur des matières premières, reconnaît le responsable. Aujourd'hui, nous observons cependant le retour d'un certain optimisme sur cette classe d'actifs " . Et pour cause. Avec le léger rebond du prix du pétrole, " le secteur de l'énergie est reparti à la hausse et nous observons un certain retournement favorable du high yield " , indique Andrew Jessop. Pour lui, même si " beaucoup de sociétés ont connu des difficultés, elles retrouvent aujourd'hui de la performance " . " Le marché du high yield s'est bien repris " , juge-t-il. Selon le gérant, le marché du high yield a en effet dégagé " 8% de performance depuis le début de l'année, liée en grande partie à la reprise des secteurs énergie et matières premières " .

Malgré un environnement plus favorable, le début d'année 2016 n'a pas été aussi simple qu'anticipé par Pimco, qui était particulièrement optimiste sur le haut rendement à la fin de l'année 2015. La faute à une forte volatilité sur le marché. " Mais nous essayons de tirer profit de cette volatilité en prenant des positions sur des émetteurs pour qui le risque de défaut était exagéré selon nous, indique Andrew Jessop. Ainsi, nous avons augmenté notre exposition en janvier et février et nous avons pu ensuite bénéficier du rebond des marchés du high yield et du crédit. "

Le gestionnaire d'actifs tente de pousser cette classe d'actifs auprès de tous les types d'investisseurs, même si ceux adoptent des positions bien différentes selon leur nature. De fait, " les institutionnels considèrent le high yield comme une classe d'actifs défensive, offrant une bonne protection face à la volatilité des actions, explique Andrew Jessop. Quant aux investisseurs ‘retail', ils sont de plus en plus attirés par le high yield et ils ont participé au rebond de la collecte nette en début d'année 2016. "

Actuellement, Pimco juge que les meilleures opportunités d'investissement sont à trouver sur le marché européen du high yield. " Nous regardons surtout le segment des entreprises notées B ou BB, qui représentent les meilleures opportunités d'investissement en Europe, indique Andrew Jessop. De fait, il faut sortir des grands noms pour trouver des opportunités comparables à celles que nous voyons aux Etats-Unis. " La société de gestion s'intéresse également tout particulièrement au marché des CoCos (obligations contingentes convertibles). " Les rendements sur les CoCos représentent une bonne opportunité, ne cache pas Andrew Jessop. Le rendement est supérieur à celui du marché du high yield européen, et ce malgré le fait que les CoCos ont un meilleur rating. Les CoCos peuvent constituer les meilleures opportunités sur le marché du high yield européen. "

Le récent référendum britannique sur l'Union européenne ne semble pas, à ce stade, remettre en cause la position de Pimco sur cette classe d'actifs. " Notre thèse d'investissement n'a pas changé, indique Andrew Jessop. En dépit d'une très courte période de volatilité suite au référendum au Royaume-Uni, le segment du high yield a bien tenu et offre à présent des rendements similaires à ceux que nous avions observés avant le vote sur le Brexit. "

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.65 -0.68%
DBT
2.61 -0.95%
67.18 -0.18%
84.1 +1.11%
1961.63 +0.06%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.