Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pénalisé par les taux bas, HSBC change de modèle, la Bourse apprécie
Reuters27/10/2020 à 10:24

PÉNALISÉ PAR LES TAUX BAS, HSBC CHANGE DE MODÈLE, LA BOURSE APPRÉCIE

PÉNALISÉ PAR LES TAUX BAS, HSBC CHANGE DE MODÈLE, LA BOURSE APPRÉCIE

par Sumeet Chatterjee et Lawrence White

HONG KONG/LONDRES (Reuters) - HSBC Holdings PLC a annoncé mardi vouloir réduire sa taille et ses coûts et changer de modèle pour limiter ses revenus liés au taux d'intérêt et développer les activités rémunérées par des commissions.

La banque a fait état d'une baisse de 35% de son bénéfice trimestriel à 3,1 milliards de dollars au troisième trimestre, un repli moins accusé que prévu (consensus de 2,07 milliards) et a annoncé une diminution du montant de ses provisions pour pertes de créances.

A 8h45 GMT, le titre HSBC progressait ainsi de plus de 6% à la Bourse de Londres. Il perd toutefois encore près de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année.

Cette nouvelle stratégie représente un changement assez radical pour la première banque européenne - très implantée en Asie - qui assurait jusqu'à maintenant pouvoir dégager des revenus importants de ses activités de taux en s'appuyant sur un socle de quelque 1.500 milliards de dollars de dépôts de ses clients.

Mais la baisse mondiale des taux d'intérêt, désormais proches de zéro voire négatifs, pèse sur les marges, une tendance qui devrait se poursuivre, a précisé la banque.

Rompant avec les pratiques du secteur, HSBC a déclaré vouloir rendre payants des services aujourd'hui la plupart du temps gratuits, comme le fait d'avoir un compte courant au Royaume-Uni.

ANNONCE SUR LES DIVIDENDES EN FÉVRIER

"Nous devrons envisager de facturer les services bancaires de base sur certains marchés, car dans cet environnement, nous perdons de l'argent sur un grand nombre de nos clients", a déclaré à Reuters le directeur financier Ewen Stevenson.

En juin dernier, HSBC avait annoncé la reprise de son plan de 35.000 suppressions d'emplois sur trois ans prévues dans le cadre d'une vaste réorganisation annoncée en février mais dont la mise en oeuvre avait été suspendue au plus fort de la crise sanitaire liée au coronavirus.

La banque ne prévoit pas à ce stade d'amplifier ce plan, a déclaré Ewen Stevenson, ajoutant toutefois que ce n'était pas exclu à l'avenir, à mesure que le plan serait mis en oeuvre.

En septembre dernier, des sources avaient indiqué à Reuters que la banque finalisait des discussions avec le fonds américain Cerberus et une autre société d'investissement pour la cession de sa banque de détail en France.

HSBC a aussi annoncé qu'elle préciserait en février prochain sa nouvelle politique de dividende, après en avoir suspendu le versement en début d'année comme d'autres banques britanniques à la demande des autorités de régulation.

Les investisseurs et les analystes craignent une réduction du montant de ce dividende à long terme.

(version française Olivier Cherfan, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris -2.36%
LSE -2.15%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer