1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas de services bancaires sans licence pour Libra, dit Villeroy
Reuters25/06/2019 à 12:51

PAS DE SERVICES BANCAIRES SANS LICENCE POUR LIBRA, DIT VILLEROY

PARIS (Reuters) - Le projet Libra de "cryptomonnaie stable" de Facebook devra impérativement appliquer la réglementation anti-blanchiment et ne pourra proposer des services bancaires que s'il dispose d'une licence bancaire, prévient mardi le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau dans un entretien à L'Obs.

Le géant américain a dévoilé la semaine dernière les contours de cette initiative qui devrait lui permettre de s'imposer dans les paiements, les services financiers et le commerce en ligne dans le monde entier à partir des milliards d'utilisateurs de ses différents réseaux sociaux.

"Si l'ambition du projet est vaste, il ne pourra exister qu'en respectant les règles qui valent pour tous", souligne François Villeroy de Galhau, également membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), en notant que les promoteurs du projet "affichent d'ailleurs cette volonté".

Observant que l'anonymat annoncé des utilisateurs de Libra renforce les risques, il estime que "le projet devra impérativement appliquer la règlementation anti-blanchiment", mais aussi garantir "la sécurité absolue des transactions" ainsi que la protection des données personnelles.

"Si le projet veut au-delà des paiements offrir des services bancaires, comme des dépôts, des placements financiers et des crédits, alors il devra être régulé comme une banque, avec une licence bancaire dans tous les pays où il opérera. Sinon, il serait illégal", prévient-il.

La France, qui préside le G7 cette année, a mis sur pied un groupe de travail sur les cryptomonnaies stables dans le but de définir "une réponse commune de l'ensemble des autorités publiques, y compris américaines, et intégrant tous les aspects du projet" Libra, selon François Villeroy de Galhau.

(Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)

Valeurs associées

NASDAQ +0.68%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer