1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Oui, investissement responsable peut rimer avec performance
Boursorama01/10/2019 à 10:15

L'investissement socialement responsable reste encore assez confidentiel auprès des particuliers. Mais on constate un intérêt croissant de la part des investisseurs qui prennent de plus en plus en compte les critères ESG (Environnement Sociétal et de Gouvernance) avant d'investir dans une entreprise.

L'investissement socialement responsable reste encore assez confidentiel auprès des particuliers. Mais on constate un intérêt croissant de la part des investisseurs qui prennent de plus en plus en compte les critères ESG (Environnement Sociétal et de Gouvernance) avant d'investir dans une entreprise. Pour quels résultats ?   Investir en fonction des critères ESG se fait-il au détriment de la performance ? Une étude académique menée en partenariat avec Lyxor, la filiale de la gestion d'actifs de la Société Générale, vient justement prouver le contraire.

L'investissement ESG connait un succès fulgurant au niveau mondial. La prise de conscience du changement climatique et les initiatives politiques et réglementaires qui en découlent ont changé la donne. 

« L'investissement ESG est plus qu'une tendance » 


 «Les encours de l'investissement durable, fonds ESG passifs et actifs confondus, ont atteint plus de 31.000 milliards de dollars à la fin 2018, en hausse de 34% depuis 2016. Cela représente une part de 39% des actifs mondiaux gérés professionnellement, qui se sont élevés à 79.000 milliards de dollars en 2017», selon les données de Boston Consulting Group.

Bien que la majeure partie des investissements ESG soit toujours gérée activement, on remarque un réel engouement pour la gestion passive. «En Europe, par exemple, les encours passifs en investissement ESG ont augmenté de 35% par an au cours des cinq dernières années, contre 11% pour les fonds ESG activement gérés», explique Marlène Hassine Konqui, directrice de la recherche ETF chez Lyxor AM. 

L'intérêt croissant de la part des investisseurs pour l'ESG est plus qu'une tendance, c'est une lame de fond et cette «hausse des flux vers les fonds ESG concerne à la fois les fonds actifs et passifs», précise la directrice de la recherche ETF. 

Et cet engouement n'en est qu'à ses débuts car à mesure que la disponibilité et la fiabilité de l'information ESG s'améliorent, de plus en plus de stratégies indicielles sont créés pour intégrer ces critères»,  ajoute François Millet, directeur ETF Stratégie, ESG et Innovation chez Lyxor.

 L'investissement ESG se fait-il au détriment de  la performance dans les portefeuilles ?

«Si cette thématique d'investissement est en plein essor, l'investisseur, lui, se pose toujours la question de savoir quels impact ces critères sont susceptibles d'avoir sur la performance de son placement. Et souvent l'inquiétude est que l'investissement ESG fasse au mieux jeu égal au pire beaucoup moins bien qu'une gestion plus classique.
Une idée reçue que Marlène Hassine Konqui tient à infirmer. Non seulement investir selon des critères ESG ne signifie pas dégrader la performance du portefeuille mais «dans certains cas, cela peut même mener à des rendements supérieurs». 

«Les chercheurs Fabio Alessandrini et Eric Jondeau de l'université de Lausanne, ont constaté que, sur la base d'une analyse de la performance passée d'un univers d'actions (représenté par l'indice MSCI All Country World index) sur la période 2007-2018, une politique d'exclusion fondée sur les scores ESG des entreprises n'a pas eu d'incidence négative sur le rendement du portefeuille», explique Lyxor.

Ainsi «une stratégie de filtrage fondée sur les scores ESG augmente le profil ESG des portefeuilles sans diminuer les rendements» selon cette étude menée pour la Lyxor Dauphine Research Academy. 

Mieux encore, selon cette étude «dans la plupart des cas, l'utilisation d'un filtre a amélioré la performance des portefeuilles. Par exemple, l'exclusion de 50% des entreprises aux notes ESG les plus faibles d'un portefeuille actions européennes a ajouté 2,3% par an de rendement sur 10 ans, tout en diminuant de 1,6% la volatilité». 
De quoi rassurer l'épargnant qui aurait décidé de renforcer cette thématique au sein de ses placements. Attention toutefois, il doit garder à l'esprit que l'investissement ESG peut avoir des biais.

A côté de ceux logiques (exclusion des secteurs controversés comme les armes, le tabac, les industries polluantes...), il en existe d'autres moins évidents comme la sous-pondération de certains secteurs (valeurs financières) ou de certaines zones géographiques comme la zone Amérique du Nord alors que l'Europe est surreprésentée. Des biais susceptibles de s'atténuer voire de disparaitre de la popularité croissante de l'investissement ESG.

FL (redaction@boursorama.fr)


 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer